NOUVELLES

Le Canadien bat les Bruins 2-0 et Price signe un 1er jeu blanc contre Boston (PHOTOS)

22/11/2014 09:53 EST | Actualisé 22/01/2015 05:12 EST
Steve Babineau via Getty Images
BOSTON, MA - NOVEMBER 22 : Carey Price #31 of the Montreal Canadiens dives on the puck against the Boston Bruins at the TD Garden on November 22, 2014 in Boston, Massachusetts. (Photo by Steve Babineau/NHLI via Getty Images)

BOSTON - Carey Price a été intraitable face à 33 lancers et il a signé un premier blanchissage en carrière face aux Bruins de Boston dans une victoire de 2-0 du Canadien de Montréal, samedi.

Price a enregistré un deuxième jeu blanc cette saison et un 27e en carrière. Les Bruins étaient la seule équipe de la vieille section Nord-Est qu'il n'avait jamais blanchie en 31 occasions en saison régulière.

Il n'a pas eu à être étincelant pour fermer la porte aux Bruins (13-9-0). Après avoir souvent cédé sa place à son réserviste à Boston au cours des deux dernières campagnes, il a signé une première victoire à Boston depuis le 27 octobre 2011.

«Ce sont des matchs qui ne sont jamais faciles à jouer, a raconté l'entraîneur-chef du Canadien Michel Therrien. Il fallait vraiment se concentrer et bien jouer défensivement. Il ne fallait pas donner de vie aux Bruins.

«Quand ils ont obtenu des occasions, Carey a encore une fois fait des gros arrêts. C'était un match où il fallait vraiment bien exécuter les jeux avec et sans la rondelle.»

Andrei Markov, avec son 100e dans l'uniforme bleu-blanc-rouge, et Tomas Plekanec ont fait bouger les cordages, alors que Brendan Gallagher a récolté deux aides pour le Canadien (16-5-1), qui a gagné huit de ses neuf dernières parties.

Markov et les membres du fameux «Big Three» sont les seuls défenseurs dans l'histoire du Canadien à avoir marqué au moins 100 buts — Larry Robinson avec 197, Guy Lapointe avec 166 et Serge Savard avec 100.

«Avec Andrei Markov, à tous les matchs, tu sais exactement à quoi t'attendre, a mentionné Therrien. De réussir à marquer un 100e but dans l'uniforme du Canadien en dit beaucoup sur sa personne, sur le joueur de hockey.»

Le Canadien a continué à avoir le numéro du gardien Tuukka Rask. Ce dernier a chuté à 3-12-3 contre sa bête noire et 0-6-3 lors des matchs à Boston. Il a cédé deux fois contre 23 lancers.

«Il n'y a pas de secret, a déclaré Therrien. Je pense qu'on sait que lorsque que tu affrontes une bonne équipe comme les Bruins, tu te dois d'être prêt. C'est une équipe pour laquelle on a énormément de respect. L'équipe est toujours prête à affronter les Bruins de Boston.»

La troupe de Michel Therrien complètera son week-end avec une visite à New York, dimanche, pour y affronter les Rangers. Dustin Tokarski aura la tâche de défendre le filet du Tricolore.

Le Canadien a ouvert la marque à 11:37 du premier vingt. Gallagher a aidé Plekanec à remporter une mise en jeu à la gauche de Rask et Markov a inscrit le premier but du Canadien à l'étranger en 30 occasions en avantage numérique cette saison.

Plekanec a doublé l'avance des visiteurs après 8:59 de jeu en période médiane. Son unité a lancé une contre-attaque à trois contre deux et Plekanec a profité d'une remise devant le filet pour tirer dans un filet ouvert.

Les Bruins n'ont pas été particulièrement menaçants lors des 40 premières minutes de jeu. Price a peut-être réalisé son plus bel arrêt en première période en frustrant Milan Lucic en se déplaçant rapidement vers sa droite. Il a ensuite brillé en fin de rencontre afin de garder sa fiche immaculée.

La majorité de la rencontre n'a d'ailleurs pas été marquée par l'intensité à laquelle les deux vieux rivaux nous ont habitué. Dale Weise et Gregory Campbell ont jeté les gants en première période, mais les juges de ligne n'ont pas été sollicités souvent pour mettre fin à des escarmouches avant le dernier tiers, quand les Bruins ont laissé sortir un peu leur frustration. Torey Krug et Alex Galchenyuk en sont même venus aux coups.

Acquis jeudi des Ducks d'Anaheim en retour de Rene Bourque, Bryan Allen a connu des débuts modestes avec le Canadien, qui a opté encore une fois pour une formation avec sept défenseurs. Il a passé 14:30 sur la patinoire et a appliqué trois mises en échec.

«Il a été solide, a commenté Therrien. Il a bien joué défensivement. On a tous pu voir qu'il est une grosse présence physique. C'est un gars qui est respecté à travers la ligue. Il a bien fait son travail.»