NOUVELLES

Ferguson: le grand jury poursuivrait ses délibérations lundi

22/11/2014 02:41 EST | Actualisé 22/11/2014 09:00 EST
JEWEL SAMAD via Getty Images
Michael Brown Sr. (C), the father of 18-year-old Michael Brown who was shot dead by a police officer, distributes turkey for Thanksgiving to neighbors where his son was killed in Ferguson, Missouri, on November 22, 2014. Tensions rose Saturday in the troubled St Louis suburb of Ferguson, with a grand jury poised to decide whether to prosecute a white police officer for killing an unarmed black teenager. US President Barack Obama has called for calm, Missouri's governor declared a state of emergency and activated the state National Guard, and the FBI has deployed an extra 100 personnel in the city.Police helicopters trained search lights over Ferguson late Friday as a small gaggle of protesters braved the cold to demand that officer Darren Wilson stand trial for shooting 18-year-old Michael Brown on August 9. AFP PHOTO/Jewel Samad (Photo credit should read JEWEL SAMAD/AFP/Getty Images)

FERGUSON, États-Unis - Les membres du grand jury devant déterminer si des accusations doivent être déposées contre le policier Darren Wilson dans la ville sous haute tension de Ferguson, dans le Missouri, se réuniraient lundi pour poursuivre leurs délibérations, selon un groupe de citoyens de St-Louis.

Le groupe représentant des commerçants du centre-ville de St-Louis a informé ses membres que le grand jury n'était pas encore parvenu à une décision. Downtown STL a écrit dans un courriel envoyé samedi que les membres du jury poursuivraient leurs délibérations, lundi. Ils doivent déterminer si le policier Darren Wilson devrait être mis en accusation pour avoir abattu le jeune Michael Brown, le 9 août dernier.

Le groupe n'a pas expliqué comment il avait fait pour obtenir ces informations et son porte-parole n'a pas rappelé l'Associated Press. L'avocat de la famille Ben Krump avait affirmé samedi que, selon ses informations, le grand jury n'avait pas encore tranché.

Des équipes ont érigé des barricades, samedi, autour de l'édifice où délibère le grand jury. Les tensions se sont avivées à Ferguson et ailleurs dans le secteur de St-Louis ces derniers jours, plusieurs ayant cru qu'une décision pourrait être annoncée dimanche.

La décision imminente du grand jury a amené une troisième nuit d'agitation, vendredi. Trois personnes ont été arrêtées pour attroupement illégal après qu'elles soient restées dans les rues malgré les ordres des policiers. Les policiers du comté de St-Louis ont indiqué que des manifestants avaient bloqué des artères de la ville à trois reprises, causant en outre un accident de moto.

Plusieurs politiciens, dont le président Barack Obama et le procureur général des États-Unis Eric Holder, avaient fait un appel au calme à la suite des premières nuits de perturbations. Même Michael Brown Sr a demandé aux manifestants de respecter la décision du jury, quelle qu'elle soit.

«Blesser les autres et détruire des biens n'est pas la bonne réponse (...) Peu importe ce que le grand jury choisit, je ne veux pas que la mort de mon fils soit sans effet. Je veux qu'elle amène des grands changements, des changements positifs, qui vont faire que St-Louis sera une meilleure région pour tous», a déclaré M. Brown, dans une vidéo publiée par le groupe STL Forward.

La mort de Michael Brown, âgé de 18 ans, il y a quelques mois, a ravivé les tensions raciales dans la petite banlieue de St-Louis. Les deux tiers des résidants de Ferguson sont noirs, alors que les policiers sont presque tous blancs.

Darren Wilson, 28 ans, aurait confié au jury qu'il craignait pour sa vie lorsque le jeune adulte, d'une taille imposante, s'est approché de lui.