NOUVELLES

L'Américain Donovan George n'affrontera pas Jean Pascal le 6 décembre

21/11/2014 02:09 EST | Actualisé 21/01/2015 05:12 EST
FOTOimage

MONTRÉAL - Le président et directeur général d'Interbox, Jean Bédard, a démenti vendredi soir les rumeurs faisant état du désistement de Donovan George et il a précisé qu'il comptait en arriver à une entente avec l'Américain «d'ici les 24 prochaines heures» pour assurer son combat du 6 décembre au Centre Bell contre le Québécois Jean Pascal.

Bédard souhaitait ainsi rassurer les amateurs de boxe québécois, bien qu'il ait reconnu que les derniers jours «avaient fait extrêmement mal». La carte du 6 décembre est sérieusement malmenée depuis mardi, lorsque Lucian Bute, qui devait assurer la finale contre l'Argentin Roberto Feliciano Bolonti, a dû se retirer en raison d'une mystérieuse blessure au dos.

À la suite du forfait du boxeur d'origine roumaine, George (25-4-2, 22 K.-O.), qui devait initialement affronter Pascal en sous-carte, croisera plutôt le fer avec le Québécois en finale du gala. En conséquence, le clan George a exigé qu'on renégocie son contrat à la hausse.

«La carte et la soirée au complet reposent sur sa présence, a expliqué Bédard à propos de George. En conséquence, il peut avoir des demandes, et même des exigences supplémentaires — c'est une chose qui arrive souvent à la boxe —, mais nous étions tellement motivés d'organiser ce gala-là qu'on voulait s'assurer de la présence de George. On a donc voulu qu'il arrive plus tôt à Montréal pour s'assurer qu'on ait pas une autre mauvaise nouvelle à annoncer aux amateurs. On a mis beaucoup de pression là-dessus, peut-être un peu trop...»

L'Américain était peu enclin à répondre à la demande d'Interbox puisqu'il souhaitait demeurer au chevet de son épouse, qui a récemment donné prématurément naissance à des jumeaux avant de devoir être opérée. Bédard estime néanmoins qu'il devrait être à Montréal dimanche.

«Il faut comprendre un peu le désarroi du gars, qui doit répondre aux demandes du promoteur tout en sachant que sa famille n'est pas totalement installée, a-t-il relativisé. Donc ç'a fait une histoire. Mais la situation en ce moment, c'est qu'on négocie avec son groupe et on pense qu'on va être en mesure de régler ça d'ici les 24 prochaines heures.»

Bédard a également tenu à dire que les démêlés judiciaires passés de George ne représentaient pas une source de préoccupation pour Interbox, même si ceux-ci pourraient entraîner des problèmes de visa avec Immigration Canada. Il a cependant laissé entendre que Bolonti se tenait toujours prêt, si jamais George ne peut entrer au pays au cours des prochains jours.

«C'est vrai qu'on a gardé Bolonti en 'backup' si jamais on a un problème avec Donovan George, a dit Bédard. Ce n'est pas une blague. on veut que Jean Pascal se batte et on va tout faire pour que ça se produise. Par contre, si on continue d'avoir de mauvaises nouvelles pour le 6 décembre, alors notre travail deviendra très difficile.»

Le combat de Pascal (29-2-1, 17 K.-O.) doit lui servir de tremplin vers un duel de championnat du monde, que ce soit face à Adonis Stevenson ou encore à Sergey Kovalev, en 2015.

INOLTRE SU HUFFPOST

Jean Pascal avec Interbox