NOUVELLES

Les Alouettes tenteront d'éviter les mêmes erreurs qu'il y a deux semaines

20/11/2014 02:40 EST | Actualisé 20/01/2015 05:12 EST
PC

BROSSARD, Qc - Les Alouettes de Montréal tenteront de ne pas commettre les mêmes erreurs qu'il y a deux semaines face aux Tiger-Cats de Hamilton, qu'ils visiteront ce dimanche dans la finale de l'Est de la Ligue canadienne de football.

Les troupiers de l'entraîneur-chef Tom Higgins se sont présentés à Hamilton en ayant qu'à perdre le match par seulement sept points ou moins pour s'assurer du titre dans l'Est et de bénéficier d'un laissez-passer au premier tour des séries. Toutefois, plusieurs erreurs coûteuses les ont menés à une défaite de 29-15 et un passage par les quarts de finale.

«Si on était capable de faire plus attention à nos possessions de ballon, ça aiderait», a déclaré le centre Luc Brodeur-Jourdain, en référence à une passe latérale non captée par Chris Rainey qui s'est transformée en touché pour les Tiger-Cats.

«Je pense aussi que nous nous sommes tirés dans le pied avec certaines formations. On voulait ajouter 'de la viande', si vous me permettez l'expression, sur la ligne de mêlée et ils ont fait la même chose. Ce n'était donc pas très favorables comme conditions. On est aussi rapidement sorti de notre jeu au sol. On tirait de l'arrière après la première demie (11-6), mais ce n'était pas dramatique. Ce sera donc important pour nous d'obtenir une bonne production sur nos premiers essais, au sol ou par la voie des airs.»

«On doit éviter les revirements, estime quant à lui le maraudeur Marc-Olivier Brouillette, qui évolue également sur les unités spéciales. Je pense qu'en défensive, on a joué trois bons quarts de football et au quatrième, on a laissé aller la 'game' un peu.»

Quarts peu expérimentés

Que ce soit du côté de Jonathan Crompton ou de Zach Collaros, qui en seront respectivement à leur deuxième et premier départ en séries, les deux clubs comptent sur des quarts inexpérimentés pour cette demi-finale.

Brouillette croit que les Alouettes doivent absolument tenter de profiter de cette inexpérience.

«Il faut tenter de lui montrer des formations qu'il n'aura pas vues. Le faire hésiter afin qu''il garde le ballon le plus longtemps possible pour nous donner le temps de nous rendre jusqu'à lui.»

Crompton est quant à lui bien conscient du défi que représenteront les Tiger-Cats.

«Ils ont une défense solide. Ils font un tas de trucs bien, cachant notamment plusieurs de leurs couvertures, a-t-il noté. Nous devrons rapidement reconnaître leurs schémas et bien exécuter nos jeux», ajoutant qu'à son avis, c'est le manque de constance qui a coulé les Alouettes il y a deux semaines.

Rodgers sera disponible

Le spécialiste des retours de bottés James Rodgers a obtenu le feu vert pour reprendre l'entraînement et il sera disponible pour cette rencontre. Mais jouera-t-il?

Rodgers, qui a subi une commotion cérébrale lors du dernier match du calendrier régulier, a raté le duel remporté 50-17 par les Alouettes face aux Lions de la Colombie-Britannique en demi-finale de l'Est, dimanche dernier. En son absence, Mardy Gilyard a bien fait, ramenant quatre bottés de dégagement sur 30 verges et trois bottés d'envois sur 59 verges. Il a aussi porté le ballon deux fois pour 17 verges.

Comme Gilyard et Rodgers sont tous deux des joueurs internationaux évoluant aux mêmes positions — les deux hommes peuvent également être utilisés comme porteurs de ballon et receveurs de passes — l'entraîneur-chef Tom Higgins devra trancher.

«Il pourrait agir comme partant, mais je ne sais même pas s'il sera en uniforme, a expliqué Higgins. Une chose est certaine: il sera disponible.»

Higgins a indiqué à la suite de l'entraînement de jeudi, tenu au Complexe sportif Bell, qu'il se sent à l'aise d'amorcer le match contre les Ti-Cats avec l'un ou l'autre de Rodgers ou Gilyard dans la formation. «Sans l'ombre d'un doute.»

Une décision sera vraisemblablement prise à la dernière minute dans leur cas.

Cette saison, Rodgers a participé à dix rencontres des Alouettes, dont quatre à titre de partant. Il a ramené 11 bottés d'envoi pour 226 verges en plus de récolter 467 verges et de marquer un touché sur 58 retours de bottés de dégagement. À l'attaque, il a amassé 60 verges et inscrit un touché en 12 courses, en plus de capter sept passes pour 88 verges et un majeur.

Mis à part le match contre les Lions, Gilyard n'a disputé qu'une rencontre cette saison, contre les Argonauts de Toronto, le 1er août. Il avait alors capté deux passes pour 16 verges et n'avait pas été utilisé sur les unités spéciales.

INOLTRE SU HUFFPOST

Match des Alouettes du 8 novembre 2014