POLITIQUE

Robocalls: neuf mois de prison pour l'ex-organisateur conservateur, Michael Sona

19/11/2014 03:06 EST | Actualisé 19/11/2014 03:23 EST
CP

Michael Sona est condamné à neuf mois de prison et à un an de probation pour son rôle dans l'affaire des appels automatisés. La décision vient de tomber en cour, à Guelph, en Ontario. Il était passible d'une peine maximale de cinq ans d'emprisonnement.

L'ex-organisateur du Parti conservateur a été reconnu coupable de fraude électorale devant un tribunal ontarien l'été dernier relativement à des appels pour tromper les électeurs pendant la campagne fédérale de 2011.

Le juge de la Cour de justice de l'Ontario Gary F. Hearns, a rappelé que le geste posé par Michael Sona a interféré avec le processus démocratique. Selon le juge, l'homme âgé de 26 ans a démontré du mépris pour le droit de vote.

« Un électeur touché est un électeur de trop. »

— L'honorable Gary F. Hearns, juge de la Cour de justice de l'Ontario

L'ancien membre du Parti conservateur avait créé un stratagème pour empêcher des électeurs d'aller voter aux bons endroits dans la circonscription fédérale de Guelph lors de l'élection générale de 2011. À l'époque, des centaines d'électeurs au pays s'étaient plaints d'avoir reçu des appels automatisés les dirigeant vers de mauvais bureaux de scrutin.

LIRE AUSSI:

Michael Sona reconnu coupable de fraude électorale

Robocalls : le démissionnaire dit avoir servi de bouc émissaire

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

9 Facts About Pierre Poutine And Robocalls