NOUVELLES

Des otaries suspectées de violer des manchots femelles (VIDÉO)

19/11/2014 07:14 EST | Actualisé 19/11/2014 07:37 EST

Cliquez ICI pour voir la vidéo.

Une étude publiée par des chercheurs sud-africains dans la revue Polar Biology s'interroge sur un phénomène étrange: des otaries à fourrure antarctique (Arctocephalus gazella) agressant sexuellement des manchots femelles (Aptenodytes patagonicus, manchot royal).

Les chercheurs ont relevé quatre incidents de ce type sur l'île Marion, dans l'océan Indien. Ils décrivent ce phénomène ainsi: « Ces observations récurrentes suivent un schéma identique: l'otarie à fourrure chasse le manchot, le capture, lui monte dessus et tente de copuler avec.»

Dans le meilleur des cas, le manchot blessé s'enfuit, dans le pire, l'otarie le mange.

«Dans des termes humains, on parlerait de viol», souligne un des auteurs de l'étude Ryan Reisinger.

«Ces observations sont similaires à une observation déjà faite sur la même île, ce qui nous amène à penser que cela peut être un comportement émergent», peut-on lire dans l'article de la revue Polar Biology. La toute première observation de ce phénomène remonte à 2006.

Interrogé par la BBC, un des auteurs de l'étude, Nico de Bryun, avance qu'il pourrait s'agir d'une «libération de frustration sexuelle» à laquelle s'ajoute une féroce compétition entre les mâles.

«Il est très peu probable que les otaries n'aient pas reconnu leur partenaire», poursuit-il avant d'admettre que dans l'ensemble, ce phénomène reste difficile à expliquer.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Des animaux en voie de disparition