Je vois mtl: les initiatives à découvrir pour relancer la métropole

Publication: Mis à jour:
MONTREAL
d3sign via Getty Images
Imprimer

Des centaines d'entrepreneurs, de citoyens et de politiciens se sont enclavés dans la Place-des-Arts, lors de l'événement Je vois mtl, afin d’adopter un programme de relance durable pour la métropole. Voici un bref aperçu des projets qui ont retenu l'attention du Huffington Post Québec.

Une bière au miel pour le 375e de Montréal

brasserie harricana

La Brasserie Harricana, qui vient d'ouvrir ses portes dans la métropole, compte créer une pale ale au miel en partenariat avec les apiculteurs locaux en vue de 2017.

Le maître brasseur Mathieu Garceau-Tremblay explique que le houblon poussait en grande quantité à Montréal avant les années 50, culture éclipsée par les pays de l'Europe de l'Est par la suite. Il souhaite ainsi miser sur la force citoyenne afin de faire pousser cette plante dans différents quartiers, en vue d'une récolte à temps pour le 375e anniversaire de la ville.

« C'est une plante qui peut s'enrouler autour d'un poteau de téléphone », illustre-t-il. Le houblon peut d'ailleurs atteindre jusqu'à 20 pieds de hauteur après trois ans, lors de la récolte.

D'autres brasseries montréalaises auraient également été sollicitées pour créer des bières uniques à chaque quartier.

Les logements étudiants coopératifs d'UTILE

utile

Deux ans après sa création, UTILE est fin prêt à construire un premier projet de 125 places avant 2017.

Il est plus que jamais nécessaire de repenser le logement étudiant afin qu'il soit innovateur et constitue un milieu de vie agréable pour ses résidents, à mille lieux des résidences beiges, estiment les instigateurs du projet. Montréal doit se démarquer comme ville universitaire tout en permettant de libérer les logements peu coûteux pour les ménages moins fortunés.

À long terme, UTILE envisage un parc de coopératives étudiantes entièrement autofinancé.

Réimaginer les terrains vacants grâce à Urburb

urburb

Urburb, c'est un organisme créé par un groupe d'amis désireux de soutenir les Montréalais qui souhaitent transformer les terrains laissés à l'abandon dans leur quartier. Leur but? Informer, projeter et accompagner pour que les citoyens puissent se prendre en charge.

« Imaginons un terrain vacant qui ramasse des poubelles. C’est un irritant, et les gens n’ont pas nécessairement le temps de s’en occuper. Nous, on veut faciliter l’appropriation en leur donnant des outils, en conceptualisant l’espace, on veut être le catalyseur pour le projet », explique Mikael St-Pierre, cofondateur d’Urburb.

« Je pense qu’il y a un besoin à Montréal. On est une ville de design, il y a beaucoup de mobilisation à Montréal alors autant prendre cette créativité et cette énergie-là pour améliorer nos quartiers. »

Mais pas question de concentrer ses efforts au centre-ville ou sur le Plateau. Urburb espère chercher des projets tant à Pointe-aux-Trembles qu'à Ahuntsic.

Le réseau libre commercial et solidaire d'Île sans fil

ile sans fil

Bien qu'Île sans fil offre déjà près de 1500 hotspots à Montréal, le directeur-général André Boisvert veut amener du wi-fi très haute vitesse dans la rue, en collaboration avec les commerçants de la rue Sainte-Catherine.

C'est pourquoi il a déposé le projet de Laboratoire technologique urbain (LTU) à Je vois mtl afin de renforcer le statut de la métropole comme lieu du savoir. André Boisvert ajoute qu'il concentrera ses efforts entre les rues Bleury et Atwater, puisqu'il n'y a « pas de coin plus fréquenté sur l'île de Montréal ».

« Par ses actions ciblées auprès des étudiants, maisons du savoir, entreprises privées et collectives ainsi qu’auprès des organisations publiques initier et susciter le développement de projets innovants sur l’infrastructure du LTU. Le tout afin de déployer, tester et commercialiser et ce, dans une perspective d’appropriation et d’innovation perpétuelle des plus récentes avancées », peut-on lire sur le blogue d'Île sans fil.

Living Lab de Montréal ou le AirBnB des bureaux

living lab de montreal

Le télétravail est de plus en plus populaire et Louise Guay y a trouvé un moyen d'accommoder tant les employés de tous genres que les Caisses Desjardins.

Ainsi, quiconque le désire pourrait réserver son espace de travail et son matériel nécessaire à l'aide d'une carte à puce ou d'un cellulaire. Besoin d'une imprimante, d'une salle de réunion ou même d'une machine à café? Quelques clics, et le tour est joué.

Une façon de décongestionner les rues de Montréal et de permettre une meilleure conciliation travail-famille, selon la présidente de Living Lab.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Close
Je vois mtl
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Aussi sur le HuffPost:

Close
15 ruelles vertes de Montréal
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

je vois mtl (@jevoismtl) | Twitter

Mouvement Je vois Mtl: avalanche de projets pour Montréal

Je vois Mtl: la métropole aura plus de pouvoirs, dit Poëti

Je vois mtl arrive à point!

Cinq projets pour relancer Montréal

Je vois Montréal en direct

Des centaines de Montréalais rêvent leur ville

Je vois mtl: un passeport CRÉATIVITÉ.MTL