NOUVELLES

Les Alouettes dominent outrageusement les Lions

16/11/2014 05:15 EST | Actualisé 16/11/2014 05:19 EST
Radio-Canada

Les Alouettes de Montréal ont malmené les Lions de la Colombie-Britannique à tous les niveaux, dimanche, au stade Percival-Molson. Les locaux ont aisément remporté la demi-finale de l'Est 50-17.

Un texte de Félix St-Aubin

La défense des Moineaux n'a donné que des miettes aux visiteurs, ce qui lui a permis de gagner haut la main la bataille du positionnement sur le terrain. L'attaque montréalaise s'est également imposée, que ce soit par la voie aérienne ou terrestre.

Les Alouettes ont donc stoppé à trois leur séquence de revers en séries. La troupe de Tom Higgins a signé un premier gain en éliminatoires depuis la conquête de la 98e Coupe Grey, le 28 novembre 2010.

Crompton sonne la charge

À l'issue d'un premier quart plutôt terne, Jerald Brown a donné une raison aux supporteurs montréalais de festoyer. Le demi défensif s'est étiré de tout son long pour intercepter Kevin Glenn. Le revirement n'a pas eu les effets escomptés puisque deux jeux plus tard, la défense britanno-colombienne a rendu la pareille à Jonathan Crompton. Le quart des Alouettes a été frappé au moment où il décochait sa passe, au grand plaisir du demi de coin Cord Parks.

Crompton s'est toutefois repris de belle manière quelques minutes plus tard lorsqu'il a rejoint S.J. Green dans la zone payante. L'ailier éloigné vedette s'est faufilé entre deux rivaux et s'est retrouvé fin seul derrière les joueurs défensifs. Green n'a eu qu'à cueillir le relais de son coéquipier.

Après avoir vu les visiteurs répliquer avec un placement, Crompton a décoché sa seconde passe de touché de la journée. Duron Carter a capté l'objet, avant de franchir les quelques verges qui le séparaient de la terre promise.

Glenn, un vétéran de 14 campagnes dans la Ligue canadienne de football (LCF), a semblé dépassé par les événements. Le quart de 34 ans n'a complété que 6 relais en 18 tentatives (33,33 %) pour 64 verges et 2 interceptions. Sa pâle côté d'efficacité de 3,5 résume bien l'après-midi des Lions.

Poursuivre sur sa lancée

Au retour de la mi-temps, les quarts Crompton et Tanner Marsh ont uni leurs efforts afin d'orchestrer une séquence à l'attaque de 9 jeux et 78 verges, qui s'est soldée dans la zone des buts.

L'unité défensive a aussi repris là où elle avait laissé. La révélation de l'année chez les Alouettes, le secondeur Bear Woods, a réalisé une belle manoeuvre pour intercepter Glenn. Ce revirement s'est avéré fort coûteux pour les hommes de Mike Benevides puisque les Montréalais ont par la suite inscrit leur quatrième majeur de la rencontre, gracieuseté du demi à l'attaque Brandon Rutley.

En avance 29-3 avec moins de 19 minutes à écouler au cadran, les Moineaux ont pris une sérieuse option sur un laissez-passer pour la finale de l'Est. Tanner Marsh, Chris Rainey et Jerald Brown ont ajouté l'insulte à l'injure dans cette domination montréalaise.

Les deux formations ont connu des fins de saisons aux antipodes et cela s'est transposé dans la demi-finale de l'Est. Les Alouettes avaient conclu le calendrier avec six gains sur une possibilité de sept, tandis que les Lions n'avaient décroché que deux victoires à leurs sept derniers matchs.

Dimanche prochain, sur le coup de 13 h (HNE), les protégés de Higgins et les Tiger-Cats se disputeront un billet pour la finale de la Coupe Grey au Tim Hortons Field de Hamilton.

VOIR AUSSI:

Anthony Calvillo se retire