DIVERTISSEMENT

Pink Floyd: le batteur Nick Mason ne dit pas non à des retrouvailles

13/11/2014 10:16 EST | Actualisé 13/01/2015 05:12 EST
Ray Tamarra via Getty Images
NEW YORK, NY - NOVEMBER 04: Musician Nick Mason, of Pink Floyd, enters the Sirius XM Studios on November 4, 2014 in New York City. (Photo by Ray Tamarra/GC Images)

Ce n'est pas un secret, Pink Floyd ne partira pas en tournée pour appuyer son plus récent — et dernier — album, The Endless River. Le batteur Nick Mason n'a cependant pas écarté l'idée que tous les membres vivants du groupe, incluant Roger Waters, puissent un jour se retrouver pour un concert spécial.

En entrevue la semaine dernière, Mason a indiqué qu'il serait prêt à «faire quelque chose pour une bonne cause», suggérant que l'un des scénarios qu'il envisagerait serait «quelque chose de semblable à Live 8».

Pour ce concert de 2005, Mason, Waters, David Gilmour et Richard Wright s'étaient retrouvés pour une prestation de quatre chansons.

Roger Waters a quitté le groupe en 1986. Richard Wright est décédé en 2008.

Mais si aucune occasion de grand événement-bénéfice ne se présente, les fans devront se contenter de l'album.

The Endless River, paru lundi, marque le premier album du groupe depuis The Division Bell, lancé en 1994. Son titre vient des dernières paroles prononcées à la fin de la dernière chanson de The Division Bell, High Hopes.

La majeure partie du nouvel album avait été enregistrée à la même période, l'idée originale ayant été de faire de «The Division Bell» un album double, selon Mason.

De nombreuses années plus tard, Mason et Gilmour ont revisité plus de 20 heures de matériel afin de «le distiller en un album signe d'être présenté».

«Nous avons construit plusieurs pièces d'un casse-tête sans savoir comment elles allaient ensemble (...). Ça a été notre processus. Cette idée de prendre les bons morceaux, de trouver où ils allaient et de les assembler», a expliqué Mason.

De 20 à 30 pour cent de l'album est constitué de nouveau matériel, et Mason estime que le projet rappelle les débuts du groupe.

«Il y a des échos de A Saucerful of Secrets à certains endroits», a expliqué Mason, en référence au deuxième album du groupe.

«Nous avons parfois tendance à retravailler de vieilles idées qui nous plaisaient particulièrement, j'entends donc absolument de l'histoire ancienne (dans cet album).»

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Pink Floyd The Wall