NOUVELLES

Un imposteur prétend être un soldat lors du jour du Souvenir

13/11/2014 08:29 EST | Actualisé 13/11/2014 08:29 EST
CBC

Un homme qui a accordé une entrevue à CBC lors des cérémonies du jour du Souvenir au Monument commémoratif de guerre, mardi à Ottawa, est un imposteur.

Le ministère de la Défense nationale affirme que rien d'indique que Franck Gervais, qui portait un uniforme et des médailles militaires, est un membre des Forces canadiennes.

Après avoir vu M. Gervais parler à la télévision en se présentant comme « sergent », des anciens combattants et des militaires ont appelé CBC en se questionnant sur son statut de « soldat ».

Le ministère de la Défense nationale rappelle que porter un uniforme militaire sans autorisation est un crime.

« Personnifier faussement un membre des Forces canadiennes est une question sérieuse et qui est couverte par l'article 419 du Code criminel [trad. libre] », souligne un porte-parole du ministère dans un courriel.

« De telles actions causent un tort aux hommes et aux femmes qui servent fièrement au sein des Forces canadiennes, qui gagnent le droit de porter l'uniforme grâce à leur travail dévoué et aux sacrifices qu'ils font pour notre pays. »

Le ministre des Anciens combattants, Julian Fantino, croit d'ailleurs que « quelqu'un » devrait enquêter.

Selon un spécialiste interrogé par CBC, la barbe et le béret rouge grenat que portait Franck Gervais contreviennent aux normes établies dans l'armée.

Pas de commentaire de Franck Gervais, CBC s'explique

CBC a parlé avec la femme de Franck Gervais, qui a refusé de commenter l'affaire. CBC n'a pas été en mesure de joindre M. Gervais.

Mercredi, le diffuseur public a publié un communiqué sur l'événement.

« Au cours de l'importante couverture de CBC des commémorations du jour du Souvenir à Ottawa, nous avons interviewé de nombreux vétérans et membres des Forces canadiennes. Ceux-ci incluaient un homme qui se trouvait dans un groupe de personnes en uniformes. Aux yeux d'un civil, il semblait être un véritable soldat [trad. libre] », peut-on y lire.

« Nous avons depuis appris qu'il ne l'était pas, que son uniforme était incorrect et qu'il portait des médailles qu'il n'a pas méritées. Tout cela a été porté à notre attention par des vétérans et des membres des Forces canadiennes, qui étaient, nous pouvons le comprendre, furieux de voir ce soldat imposteur. Nous regrettons cette situation et tentons d'en apprendre plus sur cet homme. »

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Cérémonie du jour du Souvenir 2014 à Québec