NOUVELLES

Fusillade au parlement : le tireur avait tâté le terrain

13/11/2014 09:27 EST | Actualisé 13/11/2014 09:28 EST
Vancouver Police Department

Michael Zehaf-Bibeau, qui a tué un militaire lors de son attaque contre le parlement fédéral le 22 octobre dernier, avait repéré les lieux quelques jours avant de passer à l'acte. Ce qui laisse croire que son geste était prémédité, selon des sources policières.

L'homme de 32 ans avait ainsi participé le 4 octobre à une visite guidée de l'édifice, d'après les informations de CBC. On le voit notamment sur des images de caméras de surveillance quitter la salle du Sénat avec des touristes.

Arrivé à Ottawa deux jours auparavant en provenance de l'ouest du pays, Michael Zehaf-Bibeau voulait renouveler son passeport pour voyager en Arabie saoudite.

Armé d'une carabine, il a ouvert le feu sur le caporal Nathan Cirillo, qui montait la garde au Monument commémoratif de guerre, avant de se diriger vers l'enceinte du parlement. Un échange de coups de feu s'en est suivi, avant qu'il soit abattu par le sergent d'armes Kevin Vickers.

Selon la GRC, l'assaillant avait mené une « attaque terroriste (...) pour des motifs idéologiques et politiques ». Le ministre fédéral de la Sécurité publique a indiqué que le jeune était sous l'influence d'un « cocktail explosif » de problèmes de santé mentale, de toxicomanie et d'idéologie extrémiste.

La police fédérale a précisé que Michael Zehaf-Bibeau ne figurait pas sur la liste des 93 personnes interdites de voyage par les services de sécurité en raison de leur radicalisation.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Fusillade à Ottawa