DIVERTISSEMENT

Les films à l'affiche, semaine du 14 novembre: «Citizenfour», «La Cloche et l'idiot 2», «Les Combattants»... (PHOTOS)

13/11/2014 01:21 EST | Actualisé 13/11/2014 01:21 EST
Courtoisie

Avec Citizenfour - L'histoire d'Edward Snowden, on revient sur les révélations marquantes des dernières années qui ont ébranlé la confiance de bien des citoyens envers leur propre gouvernement. À l'autre bout du spectre, Harry et Lloyd sont de retour 20 ans plus tard dans La Cloche et l'idiot 2.

Le Huffington Post Québec et Mediafilm.ca vous présentent les films qui prennent l'affiche cette semaine au Québec:

Les films de la semaine - 14 novembre 2014

CITIZENFOUR - L'HISTOIRE D'EDWARD SNOWDEN (Citizenfour) (3)

États-Unis. 2014. 114 min.

Documentaire de Laura Poitras.

En janvier 2013, la réalisatrice américaine Laura Poitras reçoit un courriel encrypté signé "citizenfour". Derrière ce pseudonyme: Edward Snowden, un analyste informatique américain sous-contractant de la National Security Agency, qui se dit prêt à révéler les pratiques illégales et abusives de cet organisme dans la surveillance des communications des citoyens à travers le monde. Le sonneur d'alarme a choisi Poitras, car elle-même, en tant qu'auteure de documentaires d'enquête sur les agissements de l'administration américaine depuis les attentats du 11 septembre 2001, se sait espionnée par les autorités. La cinéaste convainc alors Snowden de se laisser filmer tandis que deux journalistes du "Guardian", Glenn Greenwald et Ewen MacAskill, recueillent ses révélations explosives, dans la chambre d'un hôtel de Hong Kong, en juin 2013.

La documentariste Laura Poitras (THE OATH) signe un formidable exercice de cinéma vérité, plongeant le spectateur dans le vif de l'affaire Snowden. Après un début aride et plutôt conventionnel, le film captive tel un thriller, dont la vedette est un dénonciateur courageux et très articulé, qui fait montre d'une impressionnante force tranquille devant la caméra.

CLOCHE ET L'IDIOT 2, LA (Dumb and Dumber To) (6)

États-Unis. 2014. 109 min.

Comédie de Bobby et Peter Farrelly avec Jeff Daniels, Jim Carrey, Laurie Holden, Rob Riggle, Kathleen Turner, Rachel Melvin.

Depuis vingt ans, Harry visite régulièrement son vieil ami Lloyd à l'hôpital psychiatrique. Après lui avoir annoncé qu'il a un urgent besoin d'une transplantation de rein pour assurer sa survie, Lloyd sort brusquement de sa léthargie, révélant du coup qu'il a feint d'être malade toutes ces années pour lui faire une blague. Les deux copains, toujours aussi stupides, partent en quête d'un donneur de rein compatible, implorant d'abord les parents d'Harry. C'est alors que celui-ci apprend qu'il serait le père d'une fille maintenant dans la vingtaine. Les deux amis entrent aussitôt en contact avec la mère, qui leur révèle qu'elle a été forcée de donner son enfant en adoption à une riche famille. Après diverses péripéties, Harry et Lloyd retrouvent la jeune femme dans un important congrès scientifique, où leur présence ne passe pas inaperçue.

Les frères Farrelly (THERE'S SOMETHING ABOUT MARY) manquent visiblement d'inspiration pour revisiter vingt ans plus tard leur premier film, sans faire d'effort pour rafraîchir son humour potache, débile et scatologique. La réalisation fonctionnelle laisse toute la place au cabotinage excessif des deux vedettes, dont la complicité est toutefois demeurée intacte.

COMBATTANTS, LES (4)

France. 2013. 98 min.

Comédie dramatique de Thomas Cailley avec Kevin Azaïs, Adèle Haenel, Antoine Laurent, Brigitte Rouän, William Lebghil, Thibault Berducat, Frédéric Pellegeay.

À la mort de son père, Arnaud reprend avec son frère aîné l'entreprise familiale d'abris de jardins. Le garçon modérément motivé voit son été prendre un tournant décisif lorsqu'il fait la connaissance de Madeleine, une fille de son âge rompue aux techniques de combat, qui se prépare pour la fin du monde. Quand il apprend que la survivaliste participera à un camp de l'armée d'une durée de deux semaines, Arnaud, qui en est tombé amoureux, s'inscrit à son tour. Or, au cours de l'entraînement militaire, le jeune homme se débrouille mieux que sa farouche consoeur, ce qui provoque un affrontement entre eux. Quittant le camp, où il a l'impression de perdre son temps, Arnaud est bientôt rejoint par une Madeleine assagie. Ensemble, ils s'enfoncent dans le bois, où les principes de survie de la jeune fille subissent l'épreuve de la réalité.

Un premier long métrage réussi pour Thomas Cailley, qui a su renouveler de belle façon les recettes de la comédie sentimentale, par le biais d'un récit métaphorique astucieux mais parfois forcé, sur l'angoisse de la jeunesse face au futur de la société et de la planète. La réalisation est vivante et expressive, et l'interprétation, vigoureuse et sensible.

PAS SON GENRE (4)

France. 2014. 112 min.

Drame sentimental de Lucas Belvaux avec Loïc Corbery, Émilie Dequenne, Sandra Nkake, Charlotte Talpaert, Anne Coesens, Didier Sandre.

Clément, un jeune professeur de philosophie parisien, est temporairement muté à Arras, une petite ville de province, où il rencontre Jennifer, une jolie coiffeuse qui devient vite sa maîtresse. Soudé par une attraction mutuelle, le couple semble menacé d'emblée par une foule de différences socioculturelles: Clément est un solitaire plutôt snob et mystérieux, obsédé par Kant et par Proust, alors que Jennifer est une jeune mère sympa et lumineuse, éprise de karaoké et de romans populaires. Clément vit pour l'instant présent, Jennifer caresse des projets pour eux deux. De toute évidence, chacun envisage l'avenir de la relation de manière bien différente.

Cette méditation aigre-douce sur le déterminisme social et le couple, tirée du roman de Philippe Vilain, est en partie minée par un scénario schématique qui n'échappe pas aux préjugés qu'il dénonce. Défendu par des interprètes de talent, le film profite d'une réalisation sobre et sensible de Lucas Belvaux (LA RAISON DU PLUS FAIBLE).

ROSEWATER

États-Unis. 2014.

Drame de Jon Stewart avec Gael Garcia Bernal, Kim Bodnia, Dimitri Leonidas, Haluk Bilginer, Shohreh Aghdashloo, Golshifteh Farahani.

En 2009, Maziar Bahari, journaliste canadien d'origine iranienne, est interrogé et torturé pendant 118 jours dans une prison de Téhéran, après avoir envoyé à la BBC des images de manifestations dans la foulée de la réélection controversée du président Ahmadinejab.

THEORIE DE L'UNIVERS, LA (Theory of Everything, The) (4)

Grande-Bretagne. 2014. 123 min.

Drame biographique de James Marsh avec Eddie Redmayne, Felicity Jones, Emily Watson, David Thewlis.

Inscrit au doctorat en physique à l'université Cambridge en 1963, Stephen Hawking, jeune homme timide et étrange mais extrêmement doué, cherche encore le sujet qui lui permettra de réaliser son rêve: expliquer l'univers par une seule équation simple. Peu après être tombé amoureux de Jane Wilde, étudiante spécialisée en poésie espagnole médiévale, son corps commence à le trahir. Après une chute brutale, le diagnostic tombe: maladie de Lou Gehrig. Refusant d'abandonner Stephen alors que les médecins ne lui donnent que deux ans à vivre, Jane l'épouse en 1965 et le pousse à finir sa brillante thèse sur les trous noirs. Mais si son génie scientifique ne cesse de se développer, la maladie progresse également, le condamnant à se déplacer en fauteuil roulant, avant qu'une trachéotomie ne le prive de l'usage de la parole. Toujours à ses côtés, Jane lui donne trois enfants. Mais peu après, leur couple s'effrite définitivement. En 1988, avec le concours de son assistante Elaine, Stephen publie "A Brief History of Time", un ouvrage de vulgarisation scientifique qui lui apporte la reconnaissance internationale.

Empathique et admiratif, James Marsh (MAN ON WIRE) exalte le génie d'Hawking tout en redonnant à son épouse Jane Wilde une place centrale dans l'accomplissement de son destin. L'approche sentimentale et les effets grandiloquents sont rachetés par la performance extraordinaire d'Eddie Redmayne et celle, naturelle et touchante, de Felicity Jones.

WOLVES (5)

Canada. 2014. 91 min.

Drame d'horreur de David Hayter avec Lucas Till, Stephen McHattie, John Pyper-Ferguson, Merritt Patterson, Jason Momoa, Kaitlyn Leeb.

À première vue, tout semble réussir au séduisant et athlétique Cayden, footballeur vedette de son école. Or, le jeune homme est la proie de cauchemars. Lors d'une violente altercation pendant un match, il explose d'une colère incontrôlable. Apprenant que ses parents ont été sauvagement assassinés, et qu'on le soupçonne du méfait dont il n'a aucun souvenir, le garçon prend la fuite. Dans un bar, il fait la connaissance d'un personnage inquiétant. Celui-ci détecte la singularité de Cayden et lui fournit un indice qui le mènera à un village isolé peuplé par ses semblables: des loups-garous. À son arrivée, une partie de la population locale se montre hostile à sa présence. Mais il est recueilli par un fermier qui pourrait bien détenir la clé de son passé.

Le scénariste de WATCHMEN et X-MEN fait ses premiers pas à la réalisation avec ce récit d'apprentissage prévisible et pétri de clichés. S'il tire avantage de moyens techniques modestes, il n'obtient pas le même résultat avec ses acteurs, dont le niveau de jeu est assez inégal.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter