NOUVELLES

Le calife autoproclamé du groupe État islamique serait toujours en vie

13/11/2014 02:45 EST | Actualisé 13/11/2014 02:45 EST
PC/AP

Les rumeurs allaient bon train, mais le flou persistait autour du sort d'Abou Bakr Al-Baghdadi. Certains le disaient blessé, d'autres, mort depuis vendredi dernier à la suite de raids aériens de la coalition. Un message audio vient brouiller les pistes.

Dans un message audio de 17 minutes, publié par des comptes affiliés au groupe armé État islamique (EI), celui que l'on croit être le calife autoproclamé Abou Bakr Al-Baghdadi ressurgit.

La bande sonore n'a pu être authentifiée. Mais l'homme que l'on présente comme Al-Baghdadi y fait référence à des événements survenus après les rumeurs de sa mort dans ce que le Pentagone a décrit comme le bombardement d'un convoi d'une dizaine de véhicules de l'EI.

Dans son message, Al-Baghdadi, si c'est bien le chef du groupe terroriste qui parle, fait référence à l'envoi de 1500 soldats américains supplémentaires en Irak pour appuyer les efforts de l'armée irakienne.

« Les États-Unis sont terrifiés, faibles et impuissants », dit-il.

Il exhorte ses partisans à « faire exploser partout le volcan du djihad ». Et il affirme que la campagne aérienne de la coalition ne suffira pas à freiner les ambitions des extrémistes.

« La marche des moudjahidines se poursuivra jusqu'à ce qu'ils atteignent Rome. [...] Et bientôt, les juifs et les croisés seront contraints de descendre au sol et d'envoyer leurs forces terrestres à la mort et la destruction ».

Abou Bakr Al-Baghdadi reconnaît aussi officiellement les serments d'allégeance proclamés par des groupes d'Égypte, de Libye, d'Algérie, du Yémen et d'Arabie saoudite. Il appelle désormais ses disciples à rejoindre la province la plus proche de chez eux.

Le message audio serait le premier discours officiel prononcé par Al-Baghdadi depuis le sermon qu'il a délivré, son premier, à Mossoul une semaine après avoir déclaré la naissance de l'État islamique le 29 juin dernier.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

L'État islamique en 7 points