NOUVELLES

Bill Gates interpellé dans le dossier du pont de Québec

13/11/2014 05:12 EST | Actualisé 13/11/2014 05:13 EST
ASSOCIATED PRESS
Microsoft co-founder and Berkshire Hathaway board member Bill Gates smiles during an interview with Liz Claman on the Fox Business Network in Omaha, Neb., Monday, May 5, 2014. The annual Berkshire Hathaway shareholders meeting concluded over the weekend. (AP Photo/Nati Harnik)

Les maires de Québec et de Lévis s'adressent au principal actionnaire du Canadien National (CN), nul autre que l'homme le plus riche du monde, Bill Gates, dans le dossier du pont de Québec.

Régis Labeaume et Gilles Lehouillier ont fait parvenir une lettre à l'homme d'affaires américain lui demandant d'enjoindre « le CN à prendre ses responsabilités et à terminer les travaux de réfection de la structure du pont de Québec ».

Les deux élus rappellent l'historique de cette « merveille architecturale » qui est la propriété du CN, son statut de « porte d'entrée » pour la région de même que son piètre état.

« Le pont de Québec représente une belle occasion pour le CN de démontrer à la population du Québec qu'il est un citoyen corporatif responsable et non une entreprise parasite arrogante », écrivent-ils, soulignant les « milliards engrangés par l'entreprise ».

pont quebec

Les maires en appellent à la responsabilité « morale ou civique » du CN, même si un jugement de la Cour supérieure du Canada a statué que l'entreprise n'est pas obligée, juridiquement, de s'acquitter des travaux.

Le milliardaire Bill Gates, cofondateur de Microsoft, est maintenant à la tête de la Bill et Melinda Gates Foundation, une fondation humanitaire établie à Seattle, aux États-Unis. Avec 13 % des parts du CN, il en est le plus important actionnaire.

Selon le magazine Forbes, l'homme d'affaires est redevenu en 2014 l'homme le plus riche du monde, avec une fortune estimée à 76 milliards de dollars.

Le CN a mis fin à la restauration de la structure du pont de Québec il y a neuf ans, alors que seulement 40 % des travaux avaient été exécutés. L'entreprise ferroviaire prétendait que le contrat de rénovation limitait sa participation à 36 millions de dollars sur les 60 millions que devait coûter le projet.

Régis Labeaume et Gilles Lehouillier avaient promis la semaine dernière de faire campagne pour forcer le CN à prendre ses responsabilités dans ce dossier.

Version française de la lettre envoyée à Bill Gates.

La version française de la lettre envoyée à M. Bill Gates

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Bill Gates' Florida House