NOUVELLES

Déraillement près de Sept-Îles : double enquête

10/11/2014 04:25 EST | Actualisé 10/11/2014 04:26 EST
RCQC

Une porte-parole de la compagnie minière IOC précise qu'une enquête interne sera menée, en plus d'une enquête du Bureau de la sécurité des transports (BST) du Canada afin de déterminer les causes du déraillement de train survenu jeudi dernier sur la Côte-Nord.

Claudine Gagnon indique qu'une équipe s'est rendue sur place dimanche. « On est à l'étape de planifier les prochaines actions, la prochaine semaine », explique-t-elle.

L'entreprise a offert ses condoléances à la famille d'Enrick Gagnon, le chauffeur de train décédé à la suite du déraillement dans la rivière Moisie à 20 kilomètres au nord de Sept-Îles.

Le convoi, qui était constitué de 240 wagons vides et de deux locomotives, se dirigeait vers les installations de la minière IOC à Labrador City.

deraillement

Colmater la fuite de diesel

Par ailleurs, le suivi de l'équipe d'Urgence-Environnement se poursuit sur le site du déraillement.

Des travaux pour stabiliser les sols sont effectués et doivent être terminés pour permettre aux experts d'évaluer la façon de colmater la fuite de diesel qui s'écoule de la locomotive submergée dans la rivière Moisie.

Urgence-Environnement précise que les quantités de carburant déversées dans la rivière sont minimes depuis 24 heures.

Selon le porte-parole, Frédéric Fournier, une deuxième estacade a été installée dimanche, tout près de la locomotive.

À la suite de l'accident, des milliers de litres de diesel se sont écoulés dans la rivière Moisie.

deraillement

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Déversement de diesel dans la rivière Moisie