NOUVELLES

Nouvelles compressions : temps durs à prévoir pour l'UQAC (VIDÉO)

07/11/2014 04:00 EST | Actualisé 07/11/2014 04:01 EST

Le recteur de l'Université du Québec à Chicoutimi, Martin Gauthier, ignore toujours comment il devra gérer les nouvelles compressions imposées par le gouvernement Couillard aux universités.

Pour l'UQAC, celles-ci s'élèvent à 4 M$, ce qui implique un nouveau plan de compressions, qui est toujours en préparation.

Invité du Cercle de presse du Saguenay, le recteur n'a pu préciser combien de postes seraient touchés par ce plan, qui sera présenté au conseil d'administration la semaine prochaine.

Martin Gauthier souligne que l'exercice est d'autant plus difficile qu'il arrive après un autre plan de compressions majeures qui a forcé la direction de l'UQAC à faire des choix déchirants.

« Aller chercher 4 millions de plus que les 7 millions qui ont déjà été compressés, ça demande un travail très judicieux. Donc, ce qu'on a fait, c'est qu'on a rencontré l'ensemble de la communauté et on les a appelés au défi. Et moi, j'ai fait une entente avec le gouvernement, c'est le plan de retour à l'équilibre et il était convenu dans ce plan-là qu'il y avait des revenus qui arrivaient. Maintenant, on décide de ne plus envoyer les revenus. Moi, j'ai respecté ma parole. » — Martin Gauthier

Enquête administrative

Le recteur a dû aussi s'expliquer au sujet de l'enquête administrative menée à la suite d'allégations au sujet de remboursements de dépenses injustifiées.

Il a refusé d'aller plus loin à ce sujet, estimant qu'il est trop tôt pour parler de falsification de documents ou de plaintes criminelles.

« Pour le moment, on n'a pas de recommandation dans ce sens-là, mais évidemment les vérifications internes se font puis si c'est le cas puis si c'est ça la recommandation, bien on va les suivre les recommandations qui sont faites par les experts. » — Martin Gauthier

Voyage en Chine

Enfin, Martin Gauthier a rappelé les trois ententes signées lors de la mission commerciale du premier ministre Couillard à laquelle il a pris part.

Il a affirmé que plus d'un million de dollars de revenus, provenant des activités de l'UQAC à l'étranger, étaient réinjectés dans le budget de l'université, ce qui justifie amplement les sommes investies.

Pour voir le bulletin complet ou pour d’autres vidéos de l’émission Ça commence bien!, rendez-vous sur le site de V Télé.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les compressions du gouvernement Couillard