NOUVELLES

Pas de boum en Chine, malgré l'allègement de la politique de l'enfant unique

07/11/2014 08:52 EST | Actualisé 07/01/2015 05:12 EST
Blend Images - Jade via Getty Images

L'allègement de la politique de l'enfant unique ne s'est pas traduit par un boum des naissances en Chine.

Seulement 700 000 couples nouvellement admissibles ont demandé la permission d'avoir un deuxième enfant cette année, tandis que les responsables attendaient quelque deux millions de nouvelles naissances par an.

Un responsable chinois, Zhao Yanpei, a admis aux journalistes vendredi que les chiffres de cette année sont décevants, tout en estimant qu'il est encore trop tôt pour déterminer l'impact réel de la nouvelle politique au cours des prochaines années.

Le taux de fécondité de la Chine s'établit actuellement à 1,5 ou 1,6 enfant par femme.

L'an dernier, la Chine a permis aux couples dont un des deux membres est enfant unique d'avoir un deuxième enfant. Les couples dont les deux membres sont enfant unique et les couples ruraux dont le premier enfant est une fille ont droit à un deuxième enfant depuis plusieurs années.

Les démographes avaient prévenu l'an dernier que l'allègement des règles était si modeste qu'un boum des naissances était très peu probable. Ils ont aussi fait remarquer que les jeunes couples chinois ne souhaitent plus avoir de grandes familles, ni même un deuxième enfant s'ils le peuvent.

La faiblesse du nombre de demandes pour avoir un deuxième enfant en pousse certains à réclamer l'abolition complètes des politiques de contrôle des naissances en Chine. On craint que le faible taux de natalité chinois ne se traduise par un vieillissement prématuré de la société et ne vienne ébranler sa puissance économique.

M. Zhao affirme que certaines provinces ont tardé à mettre en place les nouvelles politiques, ce qui a abaissé le nombre de demandes. Il a dit que l'impact réel de la mesure ne deviendra visible que dans un an ou deux.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques monuments copiés par la Chine