INTERNATIONAL

Plus de francophones dans le monde, surtout en Afrique

06/11/2014 11:42 EST | Actualisé 06/11/2014 11:44 EST
Radio-Canada

Malgré une progression soutenue de la langue française dans le monde, le français perd de l'influence dans les échanges et les institutions internationales au profit de l'unilinguisme anglais, souligne un rapport de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF).

Dans ce rapport, on apprend notamment que le nombre de personnes qui parlent le français a progressé de 7 % au cours des quatre dernières années dans le monde (2010 à 1014), ce qui porte à 274 millions le nombre de francophones, selon l'OIF.

5e langue la plus parlée dans le monde

1. Mandarin

2. Anglais

3. Espagnol

4. Arabe et hindi

5. Français

Le français gagne du terrain en Afrique

C'est en Afrique subsaharienne que le français a le plus progressé au cours de la période avec une augmentation de 15 % des francophones entre 2010 et 2014. La croissance du français a même atteint 30 % en moyenne dans des pays comme le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Congo-Brazzaville, le Gabon et le Sénégal.

Cette progression importante du français en Afrique est principalement le fruit de la démocratisation et du développement des systèmes d'éducation sur le continent africain, note le rapport de l'OIF.

Ce qui fait dire au secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf, dans la préface du rapport, que « ce sont désormais les Africains qui décideront de l'avenir de la Francophonie ».

Selon les données du rapport intitulé La langue française dans le monde, en 2015, 42 % des francophones vivront en Afrique, 47 % en Europe, 7 % en Amérique et dans les Caraïbes, 3 % au Moyen-Orient et 1 % en Asie et en Océanie.

Si l'on en croit le document, le français est la deuxième langue la plus apprise dans le monde. C'est aussi la 3e langue utilisée dans les affaires, la 4e langue la plus utilisée sur Internet, et la 2e langue la plus utilisée pour l'information internationale.

Progression inquiétante de l'unilinguisme dans les organisations internationales

C'est aussi la deuxième langue de travail la plus utilisée dans les organisations internationales, mais peut-être pas pour longtemps. Selon le rapport de l'OIF l'unilinguisme, surtout anglophone, serait en progression dans les institutions et les organisations internationales comme l'Union européenne, dans les grandes rencontres sportives internationales et même aux Nations unies, où les textes traduits cèdent le terrain à des documents rédigés dans un « anglais bancal », parfois incompréhensible, déplore l'OIF.

« En laissant s'installer un unilinguisme de fait dans leur fonctionnement quotidien et malgré les efforts qui continuent d'être consacrés à la traduction et à l'interprétation des documents et interventions officiels, les organisations internationales compromettent la participation et l'expression des non-anglophones. »

— Extrait du rapport de l'OIF

« À l'écrit, les « révisions linguistiques » sont devenues la règle aussi bien à l'ONU qu'à l'Union européenne pour tenter de redonner sens à des textes produits dans un anglais bancal, objets au mieux de différentes interprétations, au pire d'interrogations sans fin sur les points de vue exprimés. Devenues de véritables indicateurs de mauvaise gestion, les questions linguistiques (dont certains pensaient ainsi réduire l'impact financier) se trouvent à la source de dépenses supplémentaires ! », signale l'OIF dans son rapport.

INOLTRE SU HUFFPOST

12 expressions de la francophonie