NOUVELLES

Manifestation bruyante devant l'hôtel de ville à Québec (VIDÉO)

03/11/2014 07:35 EST | Actualisé 04/11/2014 12:54 EST

Plusieurs centaines d'employés municipaux de Québec ont manifesté très bruyamment devant l'hôtel de ville lundi soir au moment où se déroulait le conseil municipal. Les cols bleus, les cols blancs, les policiers et les pompiers souhaitaient perturber la séance des élus municipaux pour démontrer leur opposition au projet de loi 3 sur la réforme de leurs régimes de retraite.

Les trompettes, les huées et les discours ont résonné jusque dans la salle où étaient réunis les élus, qui est située à l'avant de l'hôtel de ville, dérangeant ainsi leurs échanges.

« On ne se laissera pas faire, a lancé le président du syndicat des cols bleus, Daniel Simard, sous les applaudissements de la foule. Il faut faire entendre raison au ministre [ Pierre] Moreau. Il ne faut pas lâcher. »

« Il y a un seul comédien à la Ville de Québec et c'est un clown », a clamé Marc Ranger devant les manifestants. Le porte-parole de la Coalition syndicale pour la libre négociation répondait ainsi à Régis Labeaume qui a tourné en dérision les syndicats la semaine dernière en lançant qu'ils allaient « embaucher des comédiens pour manifester ».

En plus des employés de Québec, des collègues de Laval ont aussi participé à la manifestation.

Le président des pompiers de Québec, Éric Gosselin, a rappelé son intention de contester le projet de loi devant les tribunaux. « Ça va coûter très cher à la population », a-t-il plaidé.

Les syndiqués n'ont pas pénétré dans l'hôtel de ville, contrairement à la manifestation qui a mal tourné à l'hôtel de ville de Montréal le 18 août dernier. La sécurité avait tout de même été renforcée. Le nombre de policiers a été doublé dans la salle du conseil : ils étaient quatre au lieu de deux.

« On est en démocratie, ils peuvent faire ce qu'ils veulent, mais ça ne changera absolument rien », a affirmé le maire de Québec en marge de la manifestation. Régis Labeaume, qui avait rencontré lundi matin le ministre des Affaires municipales, a bon espoir que le projet de loi 3 soit adopté d'ici Noël.

Par ailleurs, la Coalition syndicale pour la libre négociation a fait savoir qu'elle renonçait à perturber les déplacements du président de la République française, François Hollande, qui est en visite à Québec jusqu'à mardi.

Pour voir le bulletin complet ou pour d’autres vidéos de l’émission Ça commence bien!, rendez-vous sur le site de V Télé.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Régimes de retraite: manif à Montréal