NOUVELLES

Affaire Jian Ghomeshi : CBC embauchera une entreprise externe pour enquêter

30/10/2014 07:58 EDT | Actualisé 30/10/2014 07:58 EDT
CP/Getty

La CBC embauchera une entreprise externe pour mener une enquête sur les allégations contre l'ancien animateur de l'émission de radio Q, Jian Ghomeshi, rapportées dans les derniers jours par les médias.

C'est ce qu'a révélé la vice-présidente des services anglais Heather Conway aux employés de la CBC dans une note interne distribuée aujourd'hui. Elle qualifie les témoignages rapportés dans le Toronto Star et par les nouvelles de Radio-Canada d'« extrêmement troublants » et de « préoccupants ».

Depuis son congédiement, dimanche dernier, plusieurs femmes ont affirmé anonymement à la CBC et au Toronto Star avoir été violentées par l'ancien animateur de l'émission Q. Une seule a témoigné publiquement. Mais aucune de ces femmes n'a porté plainte formellement.

Deux firmes de relations publiques ont déclaré jeudi qu'elles ne représentent plus Jian Gomeshi. Dans un bref communiqué, Navigator explique que les « circonstances ont changé » et qu'elle n'est « plus en mesure de continuer » son association avec l'animateur.

De son côté, Rock-it Promotions a affirmé sur Twitter qu'elle ne représentera plus Jian Gomeshi, précisant que la firme ne répondrait pas aux demandes d'entrevues des médias.

Gomeshi se défendra

L'ex-animateur vedette Jian Ghomeshi a affirmé, ce matin, sur Facebook qu'il avait « l'intention de se battre directement contre les allégations » portées contre lui, mais qu'il ne compte pas « discuter davantage de la question dans les médias ».

Il s'agit de son premier commentaire public depuis dimanche dernier, lorsqu'il a été congédié par la CBC.

Depuis, plusieurs femmes ont affirmé à la CBC et au Toronto Star avoir été violentées par l'ancien animateur-vedette de l'émission Q. Mais aucune n'a porté plainte formellement.

Une première femme alléguant avoir été frappée par Ghomeshi s'identifie

L'actrice Lucy DeCoutere, qui joue dans la série télé Trailer Park Boys, est devenue, hier soir, la première à accepter de révéler son identité.

La comédienne a affirmé dans une entrevue à l'émission The Current de CBC que Jian Ghomeshi l'avait attaquée en 2003, après s'être rendue à son domicile de Toronto. Selon elle, ils se sont embrassés de façon consensuelle, puis, allègue-t-elle, l'homme de 47 ans est devenu violent.

Mme DeCoutere n'a pas protesté, mais elle affirme que son visage est devenu très sérieux et que l'ex-animateur, bien connu au Canada anglais, a cessé d'être violent. Elle a quitté son domicile dans l'heure qui a suivi. Elle l'a revu deux autres fois ce week-end-là, mais elle affirme qu'ils n'ont pas discuté de ce qui s'était passé et qu'il n'a pas été violent à nouveau.

Elle n'avait pas de marques de violence sur elle et n'a pas consulté un médecin. Elle n'a pas fait part de ce qui s'était passé à la police, en partie, dit-elle, parce que cela aurait été sa version contre celle de l'ex-animateur.

Jian Ghomeshi a déposé une poursuite de 55 millions de dollars contre CBC relativement à son congédiement. Il a soutenu sur Facebook, dimanche dernier, que ses pratiques sexuelles avaient toujours été « consensuelles ».

De son côté, le porte-parole de la police de Toronto, Mark Pugash, précise qu'aucune enquête n'est en cours, parce que personne n'a porté plainte.

Jian Ghomeshi : un animateur-vedette au Canada anglais

Jian Ghomeshi a connu le succès dans les années 1990 au sein du groupe musical Moxy Früvous. Il est ensuite devenu un animateur bien connu au Canada anglais avec des émissions sur les ondes de CBC, comme Play (télé) et Q (radio, télé, Internet). Son entrevue en 2009 avec l'acteur et musicien Billy Bob Thornton, qui s'est fâché et a refusé de répondre aux questions, avait fait les manchettes un peu partout aux États-Unis. Il a interviewé de nombreuses autres vedettes, de Leonard Cohen à Paul McCartney. Q est écoutée par des centaines de milliers de personnes.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Jian Ghomeshi au fil des années