DIVERTISSEMENT

L'humoriste Adib Alkhalidey dénonce le traitement médiatique hâtif de la fusillade d'Ottawa (VIDÉO)

30/10/2014 05:21 EDT | Actualisé 31/10/2014 02:56 EDT
PC

Le drame survenu il y a une semaine sur la colline du Parlement à Ottawa a fait couler beaucoup d'encre. Question de désamorcer la bombe en finesse, l’humoriste Adib Alkhalidey s’est attaqué de front au traitement médiatique qu’il en a été fait par les médias dans un numéro d’humour présenté dimanche soir dernier lors du Couscous Comedy Show de Fofi l'humoriste couscoussier.


Filmé à son insu par un membre du public avant d’être diffusé mercredi soir par l’humoriste lui-même sur sa page Facebook, l’extrait de sept minutes montre l'humoriste québécois tourner en dérision le travail des médias dans cette affaire.

« Savez-vous ce qui me fait chier le plus? C'est que cette semaine, les musulmans en prennent un coup, dit-il. Tout cela à cause de Martin Rouleau et Michael Bibeau! »

« Ce ne sont même pas des musulmans! C'est tellement absurde. Tu ne peux pas juste de même, du jour au lendemain, devenir musulman! Ça ne marche pas! »

- Adib Alkhalidey

« On avait déjà de la difficulté à gérer nos malades mentaux. Est-ce que chaque groupe ethnique peut gérer ses fous, osti?! L’Islam n’est pas un Open House de détraqués mentaux! » cède-t-il sous les rires et applaudissements du public.

Le jeune humoriste poursuit en affirmant que les suspects dans cette affaire ne sont pas des musulmans, selon lui.

« Martin Rouleau n’a pas la gueule d’un gars qui a fait le ramadan, clairement, rigole l’humoriste. Quand tu fais le ramadan, tu es en tabarnak parce que tu as faim! C’est en juillet qu’il l’aurait fait son attentat, pas aujourd’hui! »

LIRE AUSSI:

Avec «Je t'aime», Adib Alkhalidey fait l'humour avec passion (VIDÉO)

Enfin, se disant « profondément affecté par les événements malheureux », il conseille à la blague à chaque arabe de redoubler de gentillesse et de courtoisie en période de crise afin de se réapproprier leur image et de ne pas laisser cela entre les mains des médias.

« Dans l'autobus, n'importe qui, tu donnes ta place, n'importe qui ! Jambe cassée ou pas, on s'en fout! » insiste-t-il.

Sur Facebook, l’extrait en a visiblement séduit plusieurs. Chiffres à l’appui, au moment d'écrire ces lignes, il a été partagé plus de mille fois depuis sa publication et visionné près de 60 000 fois.

Adib Alkhalidey poursuit actuellement sa tournée du Québec avec son spectacle Je t'aime.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Fusillade à Ottawa