DIVERTISSEMENT
21/10/2014 04:00 EDT | Actualisé 21/10/2014 04:01 EDT

«Dans la bulle de Prise 2»: bulle d'humour et de nostalgie (VIDÉO)

Courtoisie Groupe TVA

François Bernier et Guillaume Girard, les joyeux drilles de Frank vs Girard, à VRAK TV, s’amènent à Prise 2 pour animer la toute première production originale de la chaîne, Dans la bulle de Prise 2, qui jettera un regard rigolo et déjanté, à l’image de ses deux hôtes, sur les archives de notre télévision. Le premier de leur 12 rendez-vous hebdomadaires de l’automne est programmé le dimanche 9 novembre, à 18h.

Le concept de Dans la bulle de Prise 2, développé par Contenu QMI, n’a absolument rien à voir avec celui des Enfants de la télé. Ici, les extraits diffusés ne seront pas prétextes à discuter, à se remémorer des souvenirs ou à nous apprendre des faits méconnus sur nos émissions coup de cœur d’hier, mais plutôt à s’amuser autour d’elles, à s’éclater dans un cadre loufoque et absurde et à voyager dans l’imaginaire sans limites de François Bernier et Guillaume Girard, deux mi- trentenaires nostalgiques qui ont grandi devant leur petit écran.

Et la formule porte bien son titre, parce que beaucoup de scènes de Dans la bulle de Prise 2 sont enregistrées dans une vraie bulle, celle de la Satosphère de la Société des Arts Technologiques de Montréal, bombée bien haut sur le Boulevard Saint-Laurent, face au Monument National. Les journalistes étaient conviés lundi à pénétrer ce cocon bien particulier, qui se transforme au gré des tournages par les projections de la boîte GEODEZIK, qui a notamment façonné du matériel visuel pour le Cirque du Soleil, Justin Timberlake, Taylor Swift, P!nk, The Black Keys et Metallica. Ainsi, au moyen de dessins en trois dimensions, le tandem d’animateurs se retrouvera dans une multitude d’environnements différents, sans bouger de son fauteuil. Des tournages ont aussi lieu à l’extérieur.

«On voulait construire une bulle, et c’était complexe, explique Jean-François Leblanc, concepteur de Dans la bulle de Prise 2. À un moment donné, on a vu dans La Presse un article qui nous a rappelé que la Satosphère existait et qu’elle contenait déjà des dispositifs de projections. Un décor comme celui-là est malléable, on peut faire ce qu’on veut avec. Si on veut projeter les gars dans une forêt, c’est possible, et ça sort super bien à l’écran. On crée des espaces qui n’existent pas. Ça nous permet d’avoir n’importe quel décor sans avoir à en construire de nouveaux tout le temps.»

Très peu d’émissions ont jusqu’ici été filmées à la Satosphère, mais les Francs-tireurs de Télé-Québec y avaient déjà réalisé des entrevues. Lundi, les représentants des médias ont pu admirer le faux salon dans lequel François Bernier et Guillaume Girard s’entretiennent avec leurs invités, recréé au moyen de briques blanches, de téléviseurs et de bibliothèques vides tracés sur les parois du dôme.

Quatre segments humoristiques

Chaque épisode de 30 minutes de Dans la bulle de Prise 2 sera segmenté en quatre blocs distincts et s’articulera autour d’un thème précis, qu’on décortiquera avec un invité à la fois: la musique avec France D’Amour, les premières fois avec Mitsou, le futur avec Guy Jodoin, les gagnants et les perdants avec Charles Lafortune, le sexe avec Louise Deschâtelets, les bons et les méchants avec Daniel Thomas, l’action avec Gildor Roy, la publicité avec Bernard Fortin, etc. Avec Marie-Thérèse Fortin, on jasera des tabous. Les thématiques choisies ratissent large pour pouvoir y inclure un maximum d’extraits, et Francis Reddy, Pascale Bussières et James Hyndman comptent également au nombre des personnalités qui seront de passage.

On dressera d’abord un top trois d’archives marquantes liées au sujet du jour. Par exemple, pour illustrer les tabous, on a choisi la mythique scène du Paradis terrestre, dans laquelle un Gilles Renaud barbu, aujourd’hui partenaire de jeu de Marie-Thérèse Fortin dans Mémoires vives, tient la main d’un autre homme. À l’époque, l’image avait causé scandale, à un point tel que le téléroman avait dû être retiré des ondes. En deuxième position, on a placé le numéro de l’Handicapé, de Jean-Marc Parent, grâce auquel l’humoriste avait fait un malheur dans un gala Juste pour rire, en 1988. Puis, en guise de malaise ultime, on a opté pour les «rapprochements» de Marie-Thérèse Fortin et François Arnaud sous la douche, dans le film Les grandes chaleurs. La principale intéressée s’amusera de revoir ce moment de cinéma qui lui colle à la peau depuis.

En second lieu, on bricolera un montage drôle en mélangeant les contenus de deux titres différents. Dans celui intitulé Deux frères le matin, les Deux frères d’Anne Boyer et Michel d’Astous s’exprimeront avec les voix des Deux filles le matin

.

Une portion fiction ajoutera une dose de folie à l’ensemble, alors que Girard et Bernier fabriqueront leurs propres archives, en s’inspirant de formats qui ont longtemps été générateurs de cotes d’écoute. Ils bricoleront ainsi des sketchs parodiant les séries policières des années 1980, intitulés Police de plage, d’autres se moquant des Musicographies de MusiMax, avec voix hors-champ et survol «dramatique» du parcours d’un artiste, et d’autres encore taquinant les sagas médicales dans le genre de ER et Urgence, sous le très rigolo titre Hôpital Saint-Intense. Dans Police de plage, un Charles Lafortune au teint excessivement basané, rebaptisé Maverick pour l’occasion, en découdra avec les agents maladroits personnifiés par Guillaume Girard et François Bernier. Ceux-ci interpréteront des personnages dans ces saynètes, mais ne s’adonneront à aucune imitation typique.

Avant le générique de fin, les invités de Dans la bulle de Prise 2 devront se soumettre à une performance fondée sur leurs talents. Mitsou empoignera le micro pour pousser la note comme elle le faisait jadis, Charles Lafortune improvisera des remerciements comme s’il était dans un gala, Bernard Fortin jouera une info-publicité et Marie-Thérèse Fortin se prêtera au jeu de vérités et conséquences.

Vrais nostalgiques

Principales têtes d’affiche de Dans la bulle de Prise 2, François Bernier et Guillaume Girard sont un peu indissociables depuis le début de leur carrière, même si, tiennent-ils à le préciser, ils ne forment pas un duo. «Mais on travaille vraiment bien ensemble», remarque François Bernier. Tous deux se sont suivis depuis la fin de leurs études, au Conservatoire d’art dramatique pour Girard, et à l’UQÀM pour Bernier. Ils se sont connus lorsqu’ils étaient membres d’une ligue d’improvisation et ont été à la barre de divers événements dans le circuit théâtral, comme le Gala des cochons d’or et le Cabaret Dinde et Farce, avant de se retrouver dans le giron de VRAK TV et d’écrire à gauche et à droite sur maints projets, ensemble ou séparément. Ils ont chacun leurs activités – Guillaume Girard vient notamment de joindre la troupe de SNL Québec à titre de lecteur des Nouvelles SNL, avec Mickaël Gouin - , mais continuent de faire équipe régulièrement.

Nés en région, François Bernier à Roxton Pond et Guillaume Girard à Sainte-Foy, les deux comparses ont pris goût à la culture à travers leur téléviseur, n’ayant pas accès aux musées et autres attractions artistiques concentrées dans les grands centres du Québec.

«À un moment donné, j’ai vu la LNI à la télévision, et ça a été troublant, raconte Guillaume Girard. L’enfant en moi avait l’impression qu’il pouvait, lui aussi, faire ça…»

François Bernier et Guillaume Girard se définissent comme deux vrais nostalgiques, issus de la première génération à avoir eu comme amis d’enfance Cannelle, Pruneau et autres personnages fantastiques propulsés par les écrans cathodiques. Et ils tiennent à ce que leur passion transparaisse dans Dans la bulle de Prise 2.

«La nostalgie, c’est un souvenir. Et le souvenir est souvent meilleur que la réalité», note Guillaume Girard, qui dit avoir craqué, ces derniers mois, pour Les Chefs! et la série américaine Fargo. Son acolyte, de son côté, en a pincé pour Série noire, Dragons’Den (la mouture originale de Dans l’œil du dragon) et Ray Donovan.

Dans la bulle de Prise 2, le dimanche, à 18h, dès le 9 novembre. En rediffusion le mardi, à 22h, et le vendredi, à 18h. On peut déjà visionner la web-série Derrière la bulle de Prise 2, qui constitue le journal de bord du tournage.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

10 séries télé à découvrir