POLITIQUE

«Terrain d'entente»: l'autobiographie de Justin Trudeau disponible le 20 octobre 2014

07/08/2014 02:14 EDT | Actualisé 14/10/2014 02:41 EDT

L’autobiographie de Justin Trudeau, qui sera disponible en magasins un an avant l’élection fédérale qui pourrait faire de lui le prochain premier ministre du Canada, aura pour titre Terrain d’entente.

L’éditeur HarperCollins a partagé la page couverture du livre sur Twitter.

Son livre paraitra le 20 octobre prochain en français et en anglais simultanément, aux Éditions La Presse et chez HarperCollinsCanada.

The Huffington Post Canada a appris que Trudeau allait dévoiler des détails de son enfance sous le feu des projecteurs, incluant le mariage de ses parents. Il abordera aussi la mort de son plus jeune frère Michel et de son père. Miche, le surnom donné par la famille, a été tué dans une avalanche en Colombie-Britannique en 1998 à l’âge de 23 ans.

Le chef du Parti libéral du Canada tentera d’expliquer pourquoi il veut devenir premier ministre et ce qui l’a poussé à se présenter à la chefferie en avril 2013 après avoir rejeté l’idée de prime abord.

Un stratège libéral a dit au Globe and Mail que les lecteurs découvriront comment la vie personnelle de Justin Trudeau influence son leadership. Le titre, quant à lui, réflète son approche modérée en politique.

Un communiqué de presse de HarperCollins de mars dernier promettait que le mémoire allait «capturer les moments fondamentaux qui ont formé l’homme que nous connaissons maintenant et qui ont influencé sa vision pour le futur du Canada».

Trudeau avait fait savoir à ce moment-là qu’il allait raconter l’histoire de sa vie, comme enseignant, membre du Parlement et comme père.

«Ces expériences et les nombreuses personnes qui ont joué un rôle dans ma vie ont tous influencé ma vision de la politique, du service public et de ce que c’est que d’être Canadien.»

Mais certains ont suggéré qu’à 42 ans et avec seulement six ans à siéger à la Chambre des communes, Trudeau n’a pas assez d’expérience de vie - ou de réalisations politiques en poche - pour publier ses mémoires.

Une vision que partage le chef du NPD Thomas Mulcair, qui a fait savoir au Globe qu’il attendrait probablement ses 70 ans avant de sortir sa propre autobiographie.

Trudeau pourrait suivre les traces du président américain Barack Obama, qui a écrit deux autobiographies - Les rêves de mon père en 1995 et L’audace de l’espoir en 2006 - avant de diriger le pays en 2008 à l’âge de 47 ans.

Mais contrairement à Obama, des profits du livre de Justin Trudeau iront à la Croix-Rouge canadienne. Son salaire de conférencier à des événements caritatifs comme député avait créé la controverse le printemps dernier. Il avait toutefois offert de rembourser tout groupe s’étant senti lésé.

Son prédécesseur Michael Ignatieff, a publié Terre de nos aïeux en 2009. Celui qui a passé trois décennies à l’extérieur du pays espérait que ce livre renforcerait ses liens au Canada. Deux ans plus tard, son parti a connu sa pire défaite électorale.

Le contraire s’est produit avec Jean Chrétien. Son autobiographie de 1985, Dans la fosse aux lions, est devenu un des meilleurs vendeurs et a préparé le terrain pour sa victoire à la chefferie du PLC en 1990.

En 2013, la correspondante à Ottawa du Huffington Post Canada, Althia Raj, a publié le livre électronique L’aspirant, qui raconte en détails l’ascension de Trudeau comme chef du PLC.

Quelques personnes se sont moquées de l’autobiographie de Justin Trudeau sur les réseaux sociaux, jeudi, dont l’ex-porte-parole du premier ministre Stephen Harper, Andrew MacDougall.

Trudeau publie-t-il son autobiographie trop tôt dans sa carrière? Laissez vos commentaires ci-dessous.

INOLTRE SU HUFFPOST

Justin Trudeau au fil des années