DIVERTISSEMENT

« Cuisine et confessions »: le spectacle 7 services des 7 doigts de la main (PHOTOS)

14/10/2014 05:11 EDT | Actualisé 14/10/2014 07:01 EDT
Alexandre Galliez

Durant la nouvelle création des 7 doigts de la main, Cuisine et confessions, un pain aux bananes sera cuisiné, embaumant la TOHU de ses effluves, avant d’être dégusté par les spectateurs. Ceux-ci sont invités à vivre une expérience multi-sensorielle où la nostalgie et les acrobaties célèbrent les cultures.

Cuisine et confessions à La Tohu

Sur une scène recouverte d’un faux plancher rappelant le bois, ils retrouveront un mur d’étagères où s’entassent accessoires et provisions, un vieux frigo, un tableau pour écrire à la craie, une échelle permettant de monter au « plafond », un îlot rectangulaire, ainsi qu’une longue table où s’arrêteront parfois les artistes du spectacle. Le choix des matériaux et des objets crée une bulle de chaleur, qui incite naturellement à la confidence.

Comme à leur habitude, les 7 doigts de la main raconteront plusieurs petites histoires, celles des neuf acrobates, qui viennent tour à tour au micro pour évoquer des souvenirs d’enfance, des gourmandises, des recettes ou des moments passés en famille, alors que les autres se meuvent, s’amusent, s’enlacent et s’embrasent.

« La nourriture est une excuse pour parler de la vie des gens, affirme Sébastien Soldevila, co-metteur en scène du spectacle avec Shana Carrol. Mais en plus, il existe une grande corrélation entre la cuisine et le cirque. Ce sont des choses qu’on aime partager et qui demandent une grande technique, de l’entraînement et de l’improvisation, quand les produits changent et que les problèmes surviennent. Ce sont deux mondes qui se lient comme les ingrédients dans une recette. »

À deux semaines de la grande première (28 octobre), qui ouvrira la 11e saison de la TOHU, les médias ont goûté à un numéro de tissu aérien, aux couleurs caractéristiques des nappes de pique-nique. Gracieux, léger et délicat, le segment s’ouvre sur une musique sensuelle et se termine sur les notes d’un piano mélancolique. Les journalistes ont également titillé leurs papilles avec un numéro de diabolo explosif, qui laisse toute la place à l’exubérance des interprètes rassemblés autour, sous et sur la table à manger.

Tout au long de la représentation, les spectateurs pourront humer les parfums des cultures représentées par les acrobates argentins, québécois, italiens, américains et suédois. « S’il y a bien un point qui relie tous les êtres humains, c’est la nourriture, souligne le créateur. On se rappelle tous de la première fois qu’on a goûté à telle ou telle chose, des aliments qu’on aime ou qu’on déteste, des souvenirs de repas magiques ou très mauvais. Ce sont des anecdotes universelles qui rendent hommage à des millénaires de recherche et de travail en cuisine. »

Parmi les neuf artistes de Cuisine et confessions, on remarque la présence de quatre anciens étudiants de l’École Nationale de Cirque (ENC), dont le Suédois Mishan Ferrero, qui a reçu son diplôme il y a quelques mois tout juste. « C’est un rêve qui se réalise! lance le circassien dans un français impeccable. En 2006, j’ai vu les 7 doigts de la main en spectacle à Stockholm, avec Traces, et je m’étais dit que c’était une compagnie avec laquelle je voulais travailler. Je suis venu étudier à l’ENC, et tout de suite après ma formation, j’ai obtenu un contrat avec eux pour une nouvelle création. C’est le chemin parfait. »

Bien que le poisson soit au cœur de certains grands festins suédois et que Ferrero viendra partager certaines de ses coutumes avec le public, il n’est pas dit qu’une odeur de hareng frais embaumera la circonférence de la TOHU.

Les spectateurs auront plutôt droit à des odeurs d’herbes grillées ou de pain aux bananes, cuisiné selon la recette de Sidney Iking Bateman, un autre jeune finissant de l’ENC qui se retrouve dans la nouvelle création. « L’odorat est le sens le plus puissant pour aider les souvenirs à prendre forme, précise Sébastien Soldevila. Ce sens sera très présent durant le spectacle. Certains spectateurs chanceux – ou rapides – pourront aussi goûter à nos recettes, et d’autres seront invités à mettre la main à la pâte dans la portion du pré-spectacle. »

Cuisine et confessions sera présenté du 28 octobre au 16 novembre à La Tohu.