POLITIQUE

Les Canado-Boliviens votent pour la première fois à Ottawa

12/10/2014 04:44 EDT | Actualisé 12/10/2014 04:45 EDT
Radio-Canada

Pour la première fois, les Boliviens qui vivent au Canada peuvent voter à l'élection présidentielle de leur pays d'origine. Un bureau de vote est ouvert toute la journée à l'ambassade bolivienne à Ottawa.

Soixante-seize des quelque 3000 Canado-Boliviens se sont inscrits pour participer au premier tour de l'élection, qui pourrait porter le président sortant Evo Morales à la tête du pays pour un troisième mandat.

Lors des dernières élections, en 2009, les Boliviens vivant dans six pays, dont l'Italie, l'Espagne et l'Argentine, avaient pu exercer leur droit de vote. Cette année, la mesure a été étendue à 69 villes dans 33 pays.

« C'est la première fois que dans tous les pays où il y a une ambassade ou un consulat, les Boliviens peuvent exprimer leur droit de vote. »

— Maria Rico, représentante du tribunal suprême électoral de la Bolivie au Canada

« Ça a été ratifié dans la nouvelle constitution de l'État, en 2009, que tous les Boliviens ont le droit d'exprimer leur droit de vote [...] peu importe l'endroit où ils habitent », explique la représentante du tribunal suprême électoral de la Bolivie au Canada, Maria Rico.

Elle souligne que dès les prochaines élections boliviennes, des bureaux de scrutin pourraient être ouverts dans d'autres villes canadiennes, comme Montréal ou Toronto, afin d'encourager davantage d'électeurs à voter.

Un vote émouvant

Installée au Canada depuis 30 ans, Martha Raguilera se dit heureuse d'enfin pouvoir voter dans une élection bolivienne.

Ayant quitté son pays d'origine très jeune, c'est la première fois qu'elle participe à l'exercice démocratique.

« C'est la première fois. Je suis tout émue. »

— Martha Raguilera, électrice canado-bolivienne

« La Bolivie, c'est mon pays et j'ai des racines là-bas. J'ai encore toute ma famille », dit-elle. « Alors c'est une façon d'apporter mon petit grain de sable. »

Les 25 langues les plus parlées à la maison par les immigrants au Canada (2013)