DIVERTISSEMENT

Nouvel album de Foxygen : power de star (VIDÉO)

11/10/2014 05:18 EDT | Actualisé 11/10/2014 05:20 EDT

Là où bien des groupes rock ont tendance à museler leur audace et à étouffer leur imagination, Foxygen prend le relais. Avec son troisième long jeu, c’est le cas de le dire, la jeune formation californienne s’aventure sur un territoire trop peu fréquenté. En plus de la sortie d’un disque de qualité intitulé … And Star Power, les amateurs montréalais de rock inventif pourront voir Foxygen sur la scène du National le 12 octobre.

En 2013, les fondateurs du groupe, Jonathan Rado et Sam France, ont produit We Are the 21st Century Anbassadors of Peace & Magic, un album brillant qui a fait énormément jaser. Ils jouent ensemble depuis des années, mais cela n’empêche pas les gens de se demander si ce duo va tenir le coup… C’est qu’ils ont une faiblesse pour le drame, sans oublier ce côté irrévérencieux en public. Pour ne pas dire carrément provocateur et destructeur parfois. Mais, bon, le théâtre, même en musique, on connait…

Qu’à cela ne tienne, on ne peut qu’apprécier le caractère de ces deux gars qui propose depuis la création de leur groupe en 2005 une musique franchement vivante et téméraire, passablement inspirée des Britanniques. Le nouveau disque à paraitre le 14 octobre, sous la respectée étiquette Jagjaguwar, n’échappe pas à cette règle.

and star power

Pochette de l'album ... And Star Power

Bien qu’inégal, l’album …And Star Power, qui fait définitivement un pied de nez à une industrie de plus en plus frileuse, vaut vraiment le détour.

« A svelte album »

Avec leur horde de musiciens vedettes, Rado et France racontent avec ce troisième disque leur voyage dans un monde de rock psychédélique métissé. Et le mot voyage est ici fort à propos, le groupe décrivant lui-même … And Star Power comme « une élégante œuvre de 82 minutes; une aventure cinématographique remue-méninge pour les amateurs de musique énergique et de découvertes improbables ».

De toute évidence, Foxygen aime brouiller les cartes et provoquer l’étonnement. Sur cet album de 24 morceaux, on passe d’une pièce mélodique, accrocheuse, quasi trop conventionnelle (How Can You Really se démarque d’ailleurs du lot pour son fini lustré) à une balade folk un brin « cheezy » (Coulda Be My Love), avant de plonger plus loin dans un délire de couleurs punkish-disco-rock avec la chanson Star Power II : Star Power Nite.

Encore une fois, l’influence beatlesque (notamment les morceaux You & I et Flowers) se fait sentir ça et là sur cet album qui manque peut-être un peu de souffle en son centre. Le contraire aurait été d’autant plus étonnant que toutes ces pièces sont d’une grande diversité. Cela dit, il ne manque pas d’éclats de génie… et de folie sur ce touffu opus mariant batterie, claviers, basse et toutes sortes d’autres de sons à la fois cool et déstabilisants (Cold Winter/Freedom).

On croirait entendre parfois du vieux Neil Young (Cannibal Holocaust) dans les guitares et les voix. Quelque chose de Fleetwood Mac (mélodies et textures sur certaines chansons) et des Rolling Stones aussi (Hot Summer) dans les airs.

Et tant qu’à balancer des noms, on pourrait même faire un parallèle avec le travail de l’inclassable chanteur-guitariste canadien Mac DeMarco en raison de son côté déjanté (Wally’s Farm) et expérimental (Star Power I : Overture).

Au final, le suranné prend une dimension bien originale sur … And Star Power. On osera même le cliché que voici : cette musique hautement inspirée des années ‘60 et ’70 n’est pas seulement un ramassis de chansons, mais une véritable expérience musicale. Qui va en ravir plusieurs et risque du même coup d’en agacer certains…

Accompagnés de neuf musiciens, Jonathan Rado et Sam France se donneront en spectacle sur la scène du National, à Montréal, dimanche, le 12 octobre.

---

Foxygen

… And Star Power

Rock psychédélique

Jagjaguwar