NOUVELLES

Robert Marcil radié pendant un an par l'Ordre des ingénieurs

07/10/2014 04:30 EDT | Actualisé 07/10/2014 04:31 EDT
CEIC

L'ingénieur et ancien directeur des travaux publics de la Ville de Montréal Robert Marcil, qui a témoigné devant la Commission Charbonneau, est radié pendant une année complète par l'Ordre des ingénieurs.

Dans une décision rendue le 30 septembre dernier, le conseil de discipline de l'Ordre impose à ce dernier deux périodes de radiation d'un an, à purger de façon concurrente.

M. Marcil a ainsi été reconnu coupable d'avoir omis de sauvegarder son "indépendance professionnelle" et d'éviter "toute situation de conflit d'intérêts" en acceptant de participer à un voyage sachant qu'un entrepreneur faisant affaire avec son employeur y participerait.

Devant la Commission Charbonneau, en février dernier, l'ex-directeur des travaux publics à la Ville de Montréal avait notamment reconnu avoir participé à un voyage en Italie de l'entrepreneur Giuseppe Borsellino, de Construction Garnier.

Le conseil de discipline de l'Ordre reproche à M. Marcil d'avoir manqué d'intégrité en n'informant pas préalablement son employeur de ce voyage.

La décision reconnaît que l'ingénieur a payé lui-même ses billets d'avion ainsi que ceux de son épouse, mais souligne qu'il a accepté le paiement de frais d'hébergement et de repas de la part de M. Borsellino pour environ 7600 $.

Dans sa décision, le conseil de discipline condamne également M. Marcil à payer l'ensemble des déboursés, y compris les frais de publication. Selon l'Ordre, ce montant peut osciller entre 2000 $ et 3000 $.

Cette sanction devrait entrer en vigueur au début du mois de novembre puisque l'intimé a un délai d'appel de 30 jours.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

La commission Charbonneau en bref