NOUVELLES

Semaine de sensibilisation aux maladies mentales: il faut abolir les préjugés

05/10/2014 08:36 EDT | Actualisé 05/10/2014 09:33 EDT
Jose antonio Sanchez reyes via Getty Images

Les préjugés persistent toujours à l'égard de la maladie mentale, et la Semaine de sensibilisation aux maladies mentales qui débute dimanche veut tenter de les amoindrir.

La Fédération des familles et des amis de la personne atteinte de maladie mentale déplore également que les groupes communautaires qui soutiennent les membres de l'entourage de ces personnes soient aussi victimes des préjugés.

Selon Christiane Trudel, travailleuse sociale et présidente de la Fédération, plusieurs proches des personnes malades hésitent à demander de l'aide, préférant vivre leur problème dans l'isolement.

Mme Trudel veut rassurer la population, rappelant que les groupes communautaires répondent à des normes "sévères et strictes". Elle ajoute qu'ils sont devenus la "porte d'entrée" pour les membres de l'entourage qui vivent souvent une grande détresse émotionnelle.

La Fédération regroupe 40 associations réparties partout au Québec. Leur mission est de donner un soutien aux membres de l'entourage d'une personne atteinte de maladie mentale, en offrant gratuitement une gamme de services diversifiés comme des rencontres individuelles, des activités d'information, de sensibilisation et de formation, des groupes d'entraide et des mesures de répit.

Elle répond à plus de 60 000 demandes d'aide annuellement.

Encore cette année, la Fédération profite de sa plate-forme avantdecraquer.com pour lancer des capsules web regroupant des professionnels et des intervenants.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

4 maladies liées aux nouvelles technologies