POLITIQUE

PKP tente de «tromper» les militants péquistes, croit Khadir (VIDÉO)

02/10/2014 12:04 EDT | Actualisé 02/10/2014 12:20 EDT
CP

QUÉBEC - Amir Khadir ne croit pas aux professions de foi sociales-démocrates de Pierre Karl Péladeau.

Le député péquiste a fait plusieurs sorties publiques cette semaine pour dénoncer «l'austérité» du gouvernement Couillard et défendre le modèle québécois.

Pour le député de Québec solidaire, Pierre Karl Péladeau tente de «tromper» les militants de son parti. Le Parti québécois, a-t-il rappelé, est traditionnellement vu comme social-démocrate.

«Des militants, c'est des gens progressistes, alors il doit trouver un moyen de les tromper, je le dis très carrément, de les tromper, parce que, s'il existe, au Québec, quelques exemples de patrons qui ont une stratégie idéologique, motivée idéologiquement, pour briser les syndicats, briser le modèle québécois de protection de... je dirais, d'investissement dans la protection sociale, dans les services sociaux, dans de bons services publics, c'est bien monsieur Péladeau», a dit Amir Khadir.

Questionné sur l'apparente popularité de PKP au sein des militants péquistes, Amir Khadir a répliqué en dressant un parallèle avec le maire de Toronto. «Le maire de Rob Ford est populaire aussi en Ontario; il y a des raisons historiques, sociologiques, médiatiques..., a-t-il dit. Il est quand même à la tête d'un grand empire médiatique, il y a beaucoup de ressources qui peuvent expliquer ça, et il y a aussi le fait que les gens donnent la chance au coureur pendant un certain temps.»

Vous pouvez voir l'intervention complète d'Amir Khadir dans la vidéo ci-dessous.