POLITIQUE

Le gouvernement Couillard veut se donner un droit de regard sur l'embauche dans les réseaux publics

30/09/2014 10:52 EDT
PC

QUÉBEC - En plus de recenser le nombre d'employés à son emploi, le gouvernement Couillard veut se donner la capacité de décider du nombre d'effectifs embauchés dans les réseaux de la Santé et de l'Éducation. On espère ainsi éviter que les fonctionnaires procèdent à des embauches après des compressions imposées par le gouvernement.

Le projet de loi que prépare le président de Conseil du trésor, Martin Coiteux, pour connaître le nombre de personnes qui travaillent dans la fonction publique et parapublique comprendra un volet sur le «droit de gérance», a appris Le Huffington Post Québec.

Contrairement à la fonction publique, le gouvernement ne peut pas dicter le nombre d'employés dans les organismes publics, principalement dans les réseaux de la Santé et de l'Éducation. Ce nouveau pouvoir servira de droit de veto afin de geler les embauches au besoin.

À son arrivée au pouvoir, le premier ministre Philippe Couillard a annoncé un gel d'embauche dans les secteurs public et parapublic. La nouvelle loi viendra l'aider à réaliser effectivement ce gel.

Sans confirmer l'information, l'attachée-presse de Martin Coiteux explique le projet de loi concernera la gestion des effectifs dans les secteurs public et parapublic.

«Il va y avoir deux volets, dit Marie-Ève Labranche, d'une part, avoir une gestion plus rigoureuse des effectifs, pour mieux planifier et suivre l'évolution des effectifs, et le deuxième volet vise à mettre en place un gel temporaire des effectifs dans les secteurs public et parapublic.»

Le projet de loi sera déposé au cours de l'automne.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques propositions au ministre Coiteux (tirées du forum Exprimez-vous)