NOUVELLES

Le triple axel de Michel Therrien

30/09/2014 07:03 EDT | Actualisé 30/09/2014 07:03 EDT
PC

À huit jours de l'ouverture de la saison, l'heure des choix déchirants approche pour le Canadien. Mais nous n'y sommes pas encore et Michel Therrien évite de dévoiler son jeu.

«Aujourd'hui bien honnêtement, j'essaie de patiner le plus possible parce que je n'ai pas grand-chose à vous dire, a lancé Therrien avant de s'esclaffer de rire. La raison pour laquelle c'est dur, c'est parce qu'on est satisfait de la performance de beaucoup de jeunes et satisfait de la performance de nos trois gardiens. Il y a des décisions déchirantes à prendre, et chaque fois qu'il y en a, c'est bon signe.»

Michel Therrien a toutefois annoncé que plusieurs jeunes auront la chance de se faire valoir mercredi à Chicago. On a appris aussi que Carey Price amorcera le match mercredi et en disputera un autre ce week-end mais sans préciser lequel (vendredi ou samedi contre les Sénateurs d'Ottawa). Budaj jouera l'autre rencontre.

Si le poste de gardien-adjoint demeure un métier ingrat, c'est la performance qui fera foi de tout, avant la personnalité du joueur indique l'entraîneur-chef. Mais Therrien refuse de préciser les autres facteurs décisionnels, comme par exemple, l'éthique de travail.

Voici son triple boucle piqué. « Il y a beaucoup de choses prises en considération quand tu prends une décision. Je ne veux pas non plus élaborer. Ce serait malhonnête. »

Le vétéran Peter Budaj, qui se bat pour garder son poste d'adjoint, refuse d'y voir de la pression supplémentaire. Jamais un mot plus haut que l'autre, le coéquipier ultime.

« Vous me connaissez; je travaille fort, je me tais et je continue d'apprendre. Personne ne devient meilleur gardien en parlant trop ou démontrant de l'arrogance. C'est dur. On traverse des moments difficiles et c'est ce qui nous rend plus fort. »

Michel Therrien n'a pas voulu préciser par ailleurs à quel moment il retranchera les prochains joueurs.

Le défenseur Jarred Tinordi est un de ceux qu'on surveillera de près à Chicago. Lui qui a été expulsé du dernier match après avoir sonné Nate Schmidt, des Capitals,

considère que sa mise en échec était légale. La robustesse fait partie de son jeu.

« Je ne me considère pas comme un joueur salaud, lance le égant de 6' 6". C'est la façon dont l'équipe veut que je joue et je suis à l'aise avec mon rôle. »

Celui qui était jumelé à Francis Bouillon mardi estime qu'il s'améliore à chaque match. Il se trouve plus confiant avec la rondelle et la bouge plus rapidement.

De son côté, Greg Pateryn, qui se bat aussi pour un poste à la ligne bleue, joue aussi la carte de la confiance.

« Ils savent que nous sommes jeunes et que nous commettrons des erreurs. C'est comment nous nous en remettons (qui fera la différence). »

À savoir si Michel Therrien pourrait laisser un jeune joueur comme septième défenseur avec le grand club, il a eu cette réponse: « Pourvu que le jeune progresse. »

Pour sa part l'attaquant Michaël Bournival s'est retrouvé pour la première fois du camp au sein d'un cinquième trio aux côté de Moen et Thomas. Avec sa retenue habituelle, il n'en a pas fait de cas.

Il préfère laisser parler son jeu et espère « créer plus de choses offensivement dans les prochains matchs. »

Trios observés à l'entraînement :

  • Pacioretty-Desharnais-Parenteau
  • Galchenyuk-Plekanec-Gallagher
  • Bourque-Eller-Sekac
  • Prust-Malhotra-Weise
  • Moen-Bournival-Thomas
  • Dumont-Andrigettho-De la Rose

Défenseurs :

  • Emelin-Subban
  • Markov-Gilbert
  • Beaulieu-Weaver
  • Tinordi-Bouillon
  • Drewiske-Pateryn
  • Dietz

INOLTRE SU HUFFPOST

Séries 2014 - Troisième ronde: Canadiens - Rangers