POLITIQUE

EXCLUSIF - Lise Thériault nolise un avion privé aux frais des contribuables pour revenir de vacances

29/09/2014 10:32 EDT | Actualisé 27/11/2015 01:14 EST
PC

QUÉBEC - La ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault, est rentrée de vacances sur un vol privé le 13 août dernier afin d'arriver à temps pour le conseil des ministres. Et ce sont les contribuables qui ont récolté la note.

Après un début d'été mouvementé avec la gestion du dossier de l'évasion d'Orsainville, la ministre Lise Thériault s'est offert des vacances aux Îles-de-la-Madeleine.

Mais alors qu'elle devait rentrer tôt à Québec le 13 août pour assister à un conseil des ministres vers l'heure du midi, un bris technique a retardé de plusieurs heures son vol du transporteur Jazz Air, une filiale d'Air Canada. L'avion, qui devait quitter à 7:00, a finalement décollé à 17:20, confirme une porte-parole de Jazz Air. Le prochain vol disponible quittait à 14:15 le même jour.

La ministre a donc nolisé un Beechcraft King Air de la compagnie Max Aviation qui est parti de Sept-Îles pour venir la chercher aux Îles-de-la-Madeleine et la reconduire à Québec. Le Beechcraft King Air est un avion à double hélice qui peut accommoder neuf passagers. Mme Thériault était seule sur le vol.

Le tout a coûté 2 194,78$ aux contribuables, selon des documents obtenus en vertu de la Loi d'accès à l'information. Le coût de la location de l'avion a été entièrement assumé par les fonds publics.

«Il fallait qu'elle soit au conseil des ministres absolument et comme son vol a été annulé, il fallait trouver une solution», explique son attaché de presse, Jean-Philippe Guay.

«Elle avait des dossiers à présenter au conseil des ministres cette journée-là», ajoute-t-il.

En plus du conseil des ministres, Lise Thériault a convoqué la presse ce jour-là pour annoncer le départ de Mario Laprise à la tête de la SQ.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

11 controverses du gouvernement Couillard