NOUVELLES

La rivalité Canadiens-Nordiques s'empare de Québec

26/09/2014 10:10 EDT | Actualisé 27/09/2014 11:33 EDT
PC

QUÉBEC - La nostalgie a envahi le Colisée de Québec vendredi alors que le Canadien de Montréal affrontait l'Avalanche du Colorado... ou, comme on les appelle dans la Vielle Capitale, les anciens Nordiques.

La rencontre devrait être la dernière au Colisée entre des équipes de la LNH avant le déménagement dans le nouvel Amphithéâtre de Québec, à deux pas du vieil aréna. D'ailleurs, le Colisée de quelque 15 000 places affichait complet pour cette rare visite. L'an dernier, les Hurricanes de la Caroline n'avaient pas réussi à attirer une telle foule.

Malgré l'enthousiasme des fans des Nordiques, l'ambiance était calme dans le grand stationnement face au Colisée avant le match. Quelques spectateurs buvaient de la bière ou avalaient un hot-dog, mais on était loin de la grande kermesse à laquelle on aurait pu s'attendre.

À l'intérieur, la vieille rivalité Québec-Montréal s'est installée avant même le début de la rencontre, alors que les spectateurs ont applaudi chaleureusement les joueurs du Colorado, avant de huer copieusement le Canadien à son arrivée sur la glace pour l'échauffement. Le manège s'est répété chaque fois que le CH était mentionné au micro.

Dans les gradins, les chandails des Nordiques côtoyaient aussi bien ceux du Colorado ou du Canadien. En effet, plusieurs fans étaient venus de Montréal pour revivre la rivalité de la belle époque. Plus timide en début de rencontre, les fans du CH se sont fait entendre après la deuxième période au rythme des «Go Habs Go» et des «Ohé ohé».

Le tout demeurait tout de même bon enfant, à l'image de ce père dans la trentaine vêtu d'un chandail des Nordiques qui était accompagné de son jeune fils arborant fièrement un chandail du CH. «Il n'a pas encore compris», a-t-il lancé avec amusement.

Malheureusement pour les fans montréalais, le CH n'avait amené aucun de ses joueurs-vedettes. Les Subban, Price et Markov étaient restés à la maison pour ce match hors-concours. Pourtant, la mascotte Youppi avait fait le voyage.

À l'inverse, l'Avalanche du Colorado présentait ses principaux joueurs-vedettes, malgré le match disputé à Montréal la veille.

De nombreux fans avaient enfilé le chandail de Joe Sakic, ancien capitaine des Nordiques devenu directeur général de l'Avalanche. Celui-ci a d'ailleurs eu droit à un tonnerre d'applaudissements quand il a été présenté à la foule. «Welcome Back!», pouvait-on lire sur le tableau indicateur.

Les jeunes se démarquent

Les joueurs de l'Avalanche se sont rapidement imposés dès les premières minutes de jeu. Malgré un nombre de tirs au but similaire en première période, les joueurs du Colorado ont eu de meilleures chances de marquer.

L'Avalanche a ouvert la marque en supériorité numérique grâce à un tir d'Erik Johnson, alors que Magnus Nygren réchauffait le banc des pénalités pour obstruction. C'était d'ailleurs la troisième pénalité imposée aux joueurs du CH en première période, tandis que l'Avalanche faisait preuve d'une discipline irréprochable... et payante.

Les jeunes joueurs du Canadiens sont revenus avec fougue en deuxième période afin de faire leurs preuves devant l'entraîneur Michel Therrien. C'est Sven Andrighetto qui a égalisé la marque pour le Canadien. L'ailier gauche a profité d'un bond de la rondelle pour déjouer Semyon Varlamov entre les jambières.

Encore une fois, Jiri Sekac s'est démarqué sur la patinoire, gagnant ses batailles à un contre un. Après un but de Ryan Oreilly pour l'Avalanche, Sekac a égalisé la marque 2 à 2 grâce à un «wrap around» qui a déjoué Varlamov.

C'est toutefois un vétéran, Brandon Prust, qui a scellé l'issue de la rencontre en faveur du Canadien. L'ailier gauche a profité d'une échappée pour défier le gardien de l'Avalanche d'un tir du revers qui a trouvé le fond du filet à moins de six minutes de la fin de la rencontre.

À la dernière minute de jeu, les partisans du Canadien enterraient les nostalgiques des Nordiques sous les «Go Habs Go». Pendant une courte minute, on se serait cru au Centre Bell.

La saison 2013-2014 de la LNH en vidéos