NOUVELLES

Haïti: le navire découvert ne serait pas le Santa Maria de Christophe Colomb

26/09/2014 12:23 EDT | Actualisé 26/11/2014 05:12 EST
rapidtravelchai/Flickr
Somewhere on these northern shores the Santa Maria landed and Columbus stepped onto the Americas Rapid Travel Chai Travel fast and smart...linger only in memories rapidtravelchai.com

PORT-AU-PRINCE, Haïti - L'épave découverte au large des côtes septentrionales d'Haïti n'est probablement pas celle du navire mère de Christophe Colomb comme le croit un explorateur américain, a prévenu la ministre haïtienne de la Culture.

Des experts de l'Unesco devraient examiner l'épave au cours des prochains jours, mais la ministre Monique Rocourt indique que les éléments qui lui ont été présentés jusqu'à présent démontrent qu'il ne s'agit pas de l'épave du Santa Maria, qui a frappé un récif avant de couler en décembre 1492.

Mme Rocourt a rencontré cette semaine une équipe espagnole qui souhaite retouver le Santa Maria.

Elle a expliqué à l'Associated Press, jeudi, que l'épave ne se trouve pas au bon endroit et qu'elle ne semble pas être assez ancienne.

L'épave a été retrouvée par Barry Clifford par cinq mètres de fond, au large de la ville de Cap-Haïtien, en mai. La ministre Rocourt a indiqué qu'il s'agit possiblement de l'épave d'un navire du 17e ou du 18e siècle.

M. Clifford a maintenu, au téléphone, avoir trouvé l'épave du Santa Maria. Il a déploré que les experts de l'Unesco n'aient jamais communiqué avec lui et qu'ils ne lui aient demandé aucune information.

Le Santa Maria s'est abîmé le jour de Noël 1492. Une vingtaine de membres d'équipage ont utilisé le bois du navire pour construire un fort auquel ils ont donné le nom de «Navidad». Mais quand Christophe Colomb est revenu un an plus tard, les survivants étaient disparus et Navidad avait brûlé au sol.

M. Clifford affirme que son fils ont lui ont retrouvé un canon espagnol exactement là où aurait été érigé Navidad, ce qui permettrait de croire que l'épave est celle du Santa Maria.

Les explorateurs espagnols croient plutôt que l'épave se trouve maintenant sous terre, en raison des changements survenus au cours des 500 dernières années. Mme Rocourt a indiqué qu'elle leur accordera probablement la permission de creuser pour tenter de résoudre cette énigme.

Balade à Port-au-Prince