POLITIQUE

Forages de TransCanada à Cacouna: pétition pour les bélugas

26/09/2014 07:19 EDT | Actualisé 26/11/2014 05:12 EST
CP/Rex Features

MONTRÉAL - L'organisme Nature Québec lance une pétition Web, ce vendredi, qui invite les Québécois à interpeller le premier ministre Philippe Couillard pour qu'il interdise définitivement les travaux dans l’habitat du béluga, au large de Cacouna, dans le Bas-Saint-Laurent.

Christian Simard, directeur général de Nature Québec, croit que la voix de la population du Québec doit s'ajouter à celle des groupes environnementaux afin que le gouvernement revoie une position qui, à son avis, est intenable et indéfendable.

Il y a quelques jours, la Cour supérieure du Québec a ordonné l’arrêt jusqu'au 15 octobre des travaux de forage géotechniques effectués par la compagnie TransCanada dans une «pouponnière» de bélugas.

Le tribunal a notamment relevé qu'aucun des représentants du ministère de l'Environnement ayant travaillé sur le dossier ne connaît les mammifères marins et que Pêches et Océans Canada a refusé de donner un avis scientifique formel au ministère de l'Environnement.

Christian Simard croit que le gouvernement du Québec a un plan d’action pour le pétrole et un désir de rapprochement avec le gouvernement du Canada au détriment de la protection du Saint-Laurent et de celle des populations qui en dépendent, dont celle des bélugas.

Nature Québec rappelle que la population des bélugas est menacée, en fort déclin et compte moins de 900 individus.

L'organisme ajoute que si les forages reprennent après le 15 octobre, ils ne pourront se terminer avant l’hiver. TransCanada devra donc les reprendre au printemps pendant la pire période pour les bélugas, lesquels fréquentent le site de Cacouna à partir de ce moment, de rappeler Nature Québec.

Pétition: www.sauvonsnosbelugas.com

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 100 espèces les plus menacées dans le monde