BIEN-ÊTRE

Les pires moyens de contraception de l'histoire expliqués par une ONG (VIDÉO)

25/09/2014 07:46 EDT | Actualisé 25/09/2014 07:46 EDT

C'est une galerie des horreurs que présente, avec humour, "EngenderHealth". L'ONG a publié une vidéo en début de semaine décrivant, sur un ton léger, les moyens de contraception utilisés par les femmes à travers les âges. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'on ne manquait pas d'imagination dans le passé.

De l'eau mélangée à du plomb aux testicules de castor mélangés à l'alcool (très) fort, les façons d'éviter les grossesses non désirées étaient aussi délirantes qu'inefficaces, comme on peut le voir dans la vidéo, traduite par Le HuffPost et visible ci-dessus.

L'organisme est spécialisé dans la lutte contre les maladies sexuellement transmissibles et accorde une importance particulière à la santé des mères. Si "EngenderHealth" a publié cette vidéo, c'est dans le cadre d'une opération appelée WTFP ("Where's The Family Planning", "Où est le planning familial" en français). Selon "EngenderHealth", si toutes les femmes avaient accès aux moyens de contraception et au planning familial, 70% des décès en couches pourraient être évités tout comme 40% des morts de nouveaux-nés.

Loin des dés à coudre comme diaphragmes ou des intestins de porc comme préservatif (décrits dans la vidéo), que de chemin parcouru, alors qu'aujourd'hui, les moyens de contraception offrent une protection extrêmement satisfaisante, voire de plus en plus "satisfaisante".

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

En 2013 : la pilule mise en question