NOUVELLES

CSST : l'entreprise Monsieur Carton est blâmée pour la mort d'un travailleur (VIDÉO)

25/09/2014 08:04 EDT | Actualisé 25/09/2014 08:04 EDT

La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) blâme l'entreprise Recycle City pour l'accident de travail mortel survenu le 2 décembre 2011 chez Monsieur Carton, dans l'arrondissement de Chicoutimi.

Le superviseur de l'usine de recyclage, Pierre Gagnon, 57 ans, était seul dans l'établissement quand l'accident s'est produit.

Il procédait au chargement de la déchiqueteuse lorsqu'il s'est retrouvé coincé.

« On ne sait pas s'il est tombé ou s'il a posé le pied à l'intérieur de la fosse, explique la porte-parole de la CSST, Swann Thibault. On sait qu'il a accédé à la fosse et que son pied est resté pris dans une courroie de la machine. Il a été transporté jusqu'au niveau de la benne et il a été coincé, écrasé mortellement. »

La conjointe du travailleur a communiqué avec un collègue de son mari parce qu'il ne rentrait pas à la maison à la fin de sa journée de travail. Le collègue s'est rendu à l'usine pour découvrir que M. Gagnon était mort.

Selon le rapport de la CSST, plusieurs éléments contrevenaient à la loi sur la santé et la sécurité, dont l'accès à la fosse de remplissage qui augmentait les risques de chute, la méthode de triage manuel de la presse à carton et la gestion de la sécurité, alors qu'un employé seul pouvait faire fonctionner la machine.

Le propriétaire de l'usine Recycle City, de La Prairie, n'a jamais repris la production à Saguenay après l'accident.

Il a été condamné à deux amendes de 1500 $ à 3000 $, qu'il conteste.

Il a fallu deux ans et neuf mois entre l'accident et la publication du rapport de la CSST. La commission explique que son enquête était terminée depuis longtemps, mais que la publication du rapport a été retardée à la demande du Service de police de Saguenay qui menait son enquête.

Les conclusions de l'enquête policière ont été remises à la procureure Mélanie Paré le 17 juillet dernier. Elle a décidé de ne pas déposer d'accusations criminelles.

Pour voir le bulletin complet ou pour d’autres vidéos de l’émission «Ça commence bien!», rendez-vous sur le site de V Télé.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter