POLITIQUE

Poëti promet de sévir contre les textos au volant

24/09/2014 10:45 EDT | Actualisé 24/09/2014 11:07 EDT
Agence QMI

QUÉBEC - Le gouvernement Couillard pourrait imposer «d'ici Noël» des sanctions plus sévères contre les automobilistes qui échangent des messages texte au volant.

Le ministre des Transports Robert Poëti a confirmé mercredi matin les propos rapportés par le Journal de Montréal.

Il propose donc de hausser le nombre de points d'inaptitude pour un conducteur surpris en train de «texter» au volant.

«C'est un réel problème au Québec», dit Robert Poëti.

La sanction actuelle est une amende allant de 80$ à 100$ et de trois points d'inaptitude.

Le ministre précise que le phénomène ne touche pas que les jeunes. «Tous âges confondus, les gens utilisent et écrivent des textes-messages en conduisant», précise-t-il.

«Regardez alentour de vous quand vous conduisez, vous allez voir des gens tous les jours, sans arrêt, qui textent en conduisant, c'est inacceptable»

La SAAQ diffuse déjà des publicités pour sensibiliser la population à ce phénomène.

Les nouvelles sanctions devraient être annoncées «rapidement», selon Robert Poëti, possiblement avant Noël.

Les policiers pourraient d'ailleurs avoir un coup technologique. Une entreprise travaille présentement à détecter les conducteurs qui envoient des messages texte en conduisant.

INOLTRE SU HUFFPOST

11 controverses du gouvernement Couillard