NOUVELLES

Le président turc critique sévèrement l'ONU et le Conseil de sécurité

24/09/2014 06:55 EDT | Actualisé 24/11/2014 05:12 EST
ADEM ALTAN via Getty Images
Turkish Prime Minister Recep Tayyip Erdogan addresses members of parliament from his ruling Justice and Development party (AKP) during a meeting at the Turkish parliament in Ankara on July 22, 2014, ahead of August 10 presidential elections. AFP PHOTO / ADEM ALTAN (Photo credit should read ADEM ALTAN/AFP/Getty Images)

ORGANISATION DES NATIONS UNIES, États-Unis - Le président de la Turquie a dénoncé mercredi l'inaction du Conseil de sécurité de l'ONU dans plusieurs crises internationales, accusant ses membres d'être responsables de son inefficacité.

Dans son allocution à l'Assemblée générale des Nations unies, Recep Tayyip Erdogan a soutenu que l'ONU n'avait rien fait face à plusieurs conflits dans le monde, notamment en Syrie, où la guerre civile a fait plus de 200 000 morts jusqu'ici, et dans la bande Gaza l'été dernier, où les frappes israéliennes ont fait plus de 2000 morts.

Le président turc a aussi blâmé l'ONU pour avoir «légitimé» le président égyptien, Abdel-Fattah el-Sissi, qui venait lui aussi de s'adresser un peu plus tôt à l'Assemblée générale des Nations unies.

Selon M. Erdogan, un président élu, Mohammed Morsi, avait pourtant été porté au pouvoir de façon démocratique par les Égyptiens, mais l'ONU a décidé de légitimer celui qui l'avait ensuite chassé par un coup d'État militaire.

La Turquie avait tissé des liens étroits avec l'ancien président Morsi, et a sévèrement critiqué le coup d'État qui l'a chassé du pouvoir. Le gouvernement turc a ensuite qualifié le nouveau président El-Sissi de «tyran», provoquant la convocation au Caire du chargé d'affaires turc.

Le président Erdogan a soutenu mercredi à New York que l'ONU devrait faire preuve de plus de «bravoure» face aux problèmes dans le monde.

La Turquie a déjà indiqué qu'elle pourrait offrir son aide militaire dans la lutte internationale, menée par Washington et certains pays arabes, contre l'État islamique, sans donner plus détails.

À voir aussi, des images des manifestations en Turquie compilées par nos collègues américains.

#OccupyGezi Protests