NOUVELLES
24/09/2014 06:55 EDT | Actualisé 24/11/2014 05:12 EST

Le président turc critique sévèrement l'ONU et le Conseil de sécurité

ADEM ALTAN via Getty Images
Turkish Prime Minister Recep Tayyip Erdogan addresses members of parliament from his ruling Justice and Development party (AKP) during a meeting at the Turkish parliament in Ankara on July 22, 2014, ahead of August 10 presidential elections. AFP PHOTO / ADEM ALTAN (Photo credit should read ADEM ALTAN/AFP/Getty Images)

ORGANISATION DES NATIONS UNIES, États-Unis - Le président de la Turquie a dénoncé mercredi l'inaction du Conseil de sécurité de l'ONU dans plusieurs crises internationales, accusant ses membres d'être responsables de son inefficacité.

Dans son allocution à l'Assemblée générale des Nations unies, Recep Tayyip Erdogan a soutenu que l'ONU n'avait rien fait face à plusieurs conflits dans le monde, notamment en Syrie, où la guerre civile a fait plus de 200 000 morts jusqu'ici, et dans la bande Gaza l'été dernier, où les frappes israéliennes ont fait plus de 2000 morts.

Le président turc a aussi blâmé l'ONU pour avoir «légitimé» le président égyptien, Abdel-Fattah el-Sissi, qui venait lui aussi de s'adresser un peu plus tôt à l'Assemblée générale des Nations unies.

Selon M. Erdogan, un président élu, Mohammed Morsi, avait pourtant été porté au pouvoir de façon démocratique par les Égyptiens, mais l'ONU a décidé de légitimer celui qui l'avait ensuite chassé par un coup d'État militaire.

La Turquie avait tissé des liens étroits avec l'ancien président Morsi, et a sévèrement critiqué le coup d'État qui l'a chassé du pouvoir. Le gouvernement turc a ensuite qualifié le nouveau président El-Sissi de «tyran», provoquant la convocation au Caire du chargé d'affaires turc.

Le président Erdogan a soutenu mercredi à New York que l'ONU devrait faire preuve de plus de «bravoure» face aux problèmes dans le monde.

La Turquie a déjà indiqué qu'elle pourrait offrir son aide militaire dans la lutte internationale, menée par Washington et certains pays arabes, contre l'État islamique, sans donner plus détails.

À voir aussi, des images des manifestations en Turquie compilées par nos collègues américains.

#OccupyGezi Protests