NOUVELLES

Un sénateur américain s'oppose à un site de déchets nucléaires canadien

21/09/2014 02:33 EDT | Actualisé 21/11/2014 05:12 EST
Getty Images
WASHINGTON, DC - FEBRUARY 14: U.S. Senate Armed Services Committee Chairman Carl Levin (D-MI) talks to the press at the Capitol February 14, 2013 on Capitol Hill in Washington, DC. Senate Republicans have signaled that they will block the confirmation of former Senator Chuck Hagel (R-NE) to become the new secretary of defense succeeding Leon Panetta. (Photo by Alex Wong/Getty Images)

TRAVERSE CITY, États-Unis - Un sénateur américain a présenté une résolution pressant l'administration Obama de s'opposer à un plan visant à enfouir des déchets radioactifs à près d'un kilomètre du lac Huron, en Ontario.

Un groupe d'experts fédéral canadien en est actuellement à l'étape des audiences à propos d'un projet pour enfouir des déchets nucléaires faiblement et moyennement contaminés provenant de centrales dans des chambres en pierre à plus de 600 mètres sous la surface.

Au dire de l'entreprise Ontario Power Generation, le lac sera protégé. Pour les détracteurs, cependant, cela ne peut être garanti, d'autant plus que le matériel demeurera radioactif pendant des milliers d'années.

La résolution du sénateur américain Carl Levin demande au président et au secrétaire d'État de travailler avec leurs homologues pour éviter qu'un site de stockage permanent de déchets nucléaires ne soit construit dans le bassin des Grands Lacs.

Efficacité environnementale: le classement des pays développés