NOUVELLES

Les États-Unis se préparent à envoyer des soldats pour combattre l'Ebola

19/09/2014 09:27 EDT | Actualisé 19/11/2014 05:12 EST
ASSOCIATED PRESS
Health workers in protective gear leave after carrying the body of a woman that they suspect died from the Ebola virus, in an area known as Clara Town in Monrovia, Liberia, Wednesday, Sept. 10, 2014. A surge in Ebola infections in Liberia is driving a spiraling outbreak in West Africa that is increasingly putting health workers at risk as they struggle to treat an overwhelming number of patients. A higher proportion of health workers has been infected in this outbreak than in any previous one. (AP Photo/Abbas Dulleh)

WASHINGTON - Des milliers de soldats américains seront déployés en Afrique, tel que promis, au cours des 30 prochains jours pour construire des installations et former des équipes pour aider les Africains à combattre l'épidémie d'Ebola, a annoncé vendredi le plus haut chef militaire.

Le chef d'état-major, le général Ray Odierno, a confié que le virus s'était propagé plus rapidement que prévu et ajouté que les États-Unis devaient rapidement envoyer des gens sur le terrain. Le président américain Barack Obama avait promis d'envoyer 3000 soldats. Le chef militaire américain et une petite équipe sont arrivés au Liberia pour y mener les premières inspections.

Avant que les soldats ne soient envoyés, l'armée doit s'assurer de pouvoir opérer en toute sécurité dans cet environnement, a précisé M. Odierno. Les unités militaires qui seront envoyées n'ont pas encore été annoncées.

Le général de division Darryl Williams est arrivé à Monrovia mercredi, accompagné d'une équipe d'inspecteurs de 12 personnes, a dit le secrétaire de presse du Pentagone, John Kirby. Ils mèneront des études de site et des évaluations préliminaires à la construction d'installations.

M. Kirby a ajouté que d'autres équipements sont également déjà arrivés, dont un chariot-élévateur et une génératrice. Deux avions transportant 45 soldats sont attendus ce week-end.

Le ministère de la Défense a fait une demande d'un milliard $ US pour contrer l'épidémie d'Ebola.

Les soldats américains ne seront pas appelés à traiter directement les patients atteints du virus.

Ebola: les symptômes