NOUVELLES

Les Alouettes espèrent s'inspirer des nouveaux intronisés au Panthéon

19/09/2014 07:35 EDT | Actualisé 19/11/2014 05:12 EST
PC

MONTRÉAL - Lors d'un week-end où leur glorieux passé sera à l'honneur, les Alouettes pourraient bien être confrontés à la dure réalité du temps présent en se mesurant aux Stampeders, les meneurs dans l'Ouest.

Les Oiseaux (3-8) accueilleront Calgary (10-1) dimanche après-midi, dans le match du Temple de la renommée.

Trois anciens Alouettes - l'ailier espacé Ben Cahoon, le bloqueur Uzooma Okeke et le secondeur et botteur de dégagement Wally Buono, maintenant le v.-p. et d.g. des Lions, seront parmi les sept qui feront leur entrée au Panthéon du football canadien.

«Le positif est que nous sommes à domicile, a dit le bloqueur Josh Bourke. Espérons que nous puissions nous inspirer de la foule et du contexte du match.»

Les Stamps ont vaincu les Alouettes 29-8 le 28 juin à Calgary, en lever de rideau de la saison. Ils seront toutefois privés de morceaux de choix dimanche, dont le quart Bo Levi Mitchell, le demi offensif Jon Cornish, l'ailier espacé Marquay McDaniel et l'ailier défensif Charleston Hughes.

Tous ont été blessés la semaine dernière dans un gain de 40-33 contre Toronto, un match où Calgary a effacé un retard de 26 points.

L'attaque n'a pas flanché en deuxième demie quand Drew Tate a remplacé Mitchell, qui a subi des blessures au genou et à la cheville.

Cornish doit composer avec des blessures lancinantes, qui ne sont toutefois pas reliées à la commotion cérébrale qui l'a gardé à l'écart en juillet et en août.

Les Alouettes ne s'attendent vraiment pas à un match facile pour autant.

«Drew Tate a beaucoup d'expérience dans la ligue, a rappelé Bourke. Ils ont de bons réservistes, alors ça va être un bon défi.»

Les Stampeders dominent la LCF pour les points (332), les touchés (34), les premiers essais (239) et les verges nettes récoltées (4083).

Les Alouettes, dont l'attaque souffre depuis la retraite d'Anthony Calvillo, ne devancent que le Rouge et Noir d'Ottawa dans ces catégories.

Calvillo, dont le chandail numéro 13 va être retiré plus tard cette saison, était la tête d'affiche des clubs dont Cahoon et Okeke ont fait partie. Du haut de ses cinq pieds neuf, Cahoon est devenu la cible favorite de Calvillo, totalisant 13 301 verges en carrière, en 1017 réceptions.

«Il avait des mains formidables, mais ce qui revient le plus en tête est sa ténacité, a dit l'ailier espacé Éric Deslauriers au sujet de Cahoon, 42 ans, qui a pris sa retraite en 2011. S'il attrapait 15 ballons dans un match, il se faisait plaquer violemment 14 fois, mais il se relevait sans broncher. Il était probablement le plus costaud de l'équipe même s'il pesait seulement 175 livres, plus ou moins.»

Okeke, 44 ans, s'est joint aux Alouettes en 1996 et a participé six fois au match des étoiles, avant de prendre sa retraite en 2006. Il est maintenant adjoint aux opérations football et recruteur, pour les Alouettes.

Buono a mérité deux championnats comme joueur lors de son passage avec les Alouettes (1972 à 1981), puis il a gagné trois fois la coupe Grey à la barre des Stampeders, entre 1990 et 2002. Il sera intronisé comme bâtisseur.

Remise des vestons aux nouveaux intronisés du Temple de la renommée du football canadien