NOUVELLES

Des banques devront rembourser des frais de crédit

19/09/2014 12:35 EDT | Actualisé 19/09/2014 12:36 EDT
Shutterstock
gold credit card. macro image

Une série de banques qui n'ont pas dévoilé adéquatement leurs frais de conversion de devises étrangères sur leurs cartes de crédit devront les rembourser aux titulaires de cartes, en plus de devoir payer des dommages punitifs, a tranché la Cour suprême du Canada.

Dans trois décisions unanimes rendues vendredi, le plus haut tribunal du pays a aussi déterminé que les articles sur les frais de crédit de la Loi sur la protection du consommateur (LPC), une mesure législative québécoise, s'appliquent aux banques, même si elles sont régies par une loi fédérale.

Les institutions bancaires devront ainsi payer des millions de dollars pour rembourser les consommateurs.

Ces jugements découlent de trois recours collectifs intentés par des consommateurs, qui soutenaient que plusieurs institutions bancaires ont enfreint la LPC en ne communiquant pas les frais de conversion de devises étrangères imputés aux cartes de crédit comme « frais de crédit ».

La LPC exige que tous les « frais de crédit » soient inclus dans le « taux de crédit » et communiqués aux détenteurs de cartes de crédit sous la forme d'un pourcentage annuel.

Pour les banques, les frais de conversion d'une devise étrangère ne constituent pas des « frais de crédit » au sens de la LPC.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Cour Suprême 5, Harper 0