DIVERTISSEMENT

Manifête de l'ARRQ: Des réalisateurs dans la rue (PHOTOS/ VIDÉO)

18/09/2014 07:32 EDT | Actualisé 19/09/2014 09:16 EDT
ARRQ

À 18h aujourd’hui, rue Emery, plusieurs réalisateurs et réalisatrices se sont rassemblés pour la Manifête, une manifestation pour les conditions de travail des artistes et artisans, qui a permis de souligner les 40 ans de l’ARRQ, l’Association des Réalisateurs et Réalisatrices du Québec. Parmi l’assemblée, on comptait notamment Luc Picard et Denys Arcand.

Devant les coupures massives dans l’industrie cinématographique et télévisuelle, la menace constante de voir tout financement être retiré, et surtout le statut de plus en plus précaire de Télé-Québec, Téléfilm Canada, l’ONF et Radio-Canada, les membres de l’ARRQ ont organisé cet événement symbolique, qui a pour but de rappeler l’importance du financement public des arts.

Debout depuis 1974

C’est en novembre 1974 que le mouvement de l’ARRQ a débuté: 12 jours d’occupation au Bureau de surveillance du cinéma, six mois de moyens de pression pour l’adoption la Loi 1 et la création de la SODEC... Avec l’appui des Louise Latraverse, Denise Filiatrault, Monique Miller, Luce Guibault, Jean Duceppe et autres, l’organisation est devenue au fil des années une force du milieu du cinéma et de la télévision.

Où en est l’ARRQ aujourd’hui, quarante ans après sa création? Toujours dans les rues à lutter pour que le sous-financement cesse, afin que les prochaines générations puissent éventuellement vivre de leur art et que les œuvres de qualité soient produites dans les meilleures conditions de travail possible.

Pour en savoir plus sur l'ARRQ, c'est ici.

Manifête de l'ARRQ