DIVERTISSEMENT

Deux films en chantier pour le réalisateur des Beaux malaises, Francis Leclerc

15/09/2014 08:44 EDT | Actualisé 15/09/2014 08:44 EDT
David Kirouac

Francis Leclerc a beaucoup tourné pour la télévision ces dernières années (Les beaux malaises, Mon meilleur ami, Apparences, Les Rescapés), mais il s’apprête à revenir au cinéma. Le réalisateur, dont le dernier film, Un été sans point ni coup sûr, avait pris l’affiche en 2008, planche présentement sur deux projets dont il espère enclencher sous peu la production.

«D’ici deux ans, j’ai l’impression que je vais faire au moins un long-métrage, a confié Francis Leclerc dans la salle de presse du 29e Gala des Prix Gémeaux, dimanche, après avoir remporté le trophée dans la catégorie Meilleure réalisation : comédie, pour Les beaux malaises. Je retourne tranquillement au long-métrage, mais je ne délaisse pas la télé pour autant. Je passe d’un médium à l’autre, je suis heureux dans les deux.»

Le premier scénario qui occupe actuellement le créateur s’intitule Cinq secondes. Il s’agit d’un polar écrit par Jacques Savoie (Les enfants d’ailleurs II, Les orphelins de Duplessis, Les Lavigueur, la vraie histoire). Puis, en tandem avec Fred Pellerin, Francis a adapté Pieds nus dans l’aube, un roman de son père, Félix Leclerc. «Ce sera un film d’époque, sur la jeunesse de mon père», a laissé miroiter le cinéaste.

Pour l’instant, aucun nom d’acteur n’a encore été officiellement arrêté, tant pour Cinq secondes que pour Pieds nus dans l’aube.

«Des acteurs ont été approchés, des amis sont au courant, mais je n’annonce rien tout de suite», a prudemment avancé Francis Leclerc.

Dans le passé, ce dernier nous a aussi offert, au grand écran, Une jeune fille à la fenêtre, avec Fanny Mallette, et Mémoires affectives, avec Roy Dupuis. Cet automne, c’est le tournage de la deuxième saison des Beaux malaises qui accapare principalement Francis Leclerc.

«On a cinq épisodes complétés et approuvés», a lancé le complice de Martin Matte.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Les grands gagnants de la soirée