DIVERTISSEMENT

29e Gala des Prix Gémeaux: les réactions des gagnants (VIDÉO/PHOTOS)

14/09/2014 08:49 EDT | Actualisé 15/09/2014 05:42 EDT

La 29e Soirée des Prix Gémeaux a célébré le meilleur de notre télévision dimanche soir, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts. Statuette dorée en main, les gagnants de chaque catégorie ont défilé dans la salle de presse pour partager leurs impressions sur leur victoire, sur le beau moment qu’ils venaient de vivre. Voici les réactions de quelques-uns des lauréats du gala.

Stéphane Bellavance – Meilleure animation : jeunesse – Arrange-toi avec ça

«Ce prix, c’est gigantesque. Ça m’impressionne. Ça fait 13 ans que je suis là, 13 ans que je fais des émissions jeunesse. De se faire dire que, non, on n’est pas has been, c’est merveilleux. Il y a des jeunes qui n’étaient même pas nés lorsque j’ai commencé à faire de la télévision, et qui me regardent en ce moment. Et j’ai aussi commencé à me faire dire : «Je t’écoutais quand j’étais jeune!» (rires) C’est une grande responsabilité, un grand privilège, de faire de la télévision jeunesse. La jeunesse, c’est l’avenir. L’avenir de notre peuple, de notre communauté, de notre culture.»

Marie-Thérèse Fortin – Meilleur premier rôle féminin : téléroman – Mémoires vives

«Claire est un personnage que j’aime beaucoup, beaucoup, et j’aime énormément ce qu’écrit Chantal Cadieux. Elle a une écriture télévisuelle très forte, très riche. Au niveau de l’intrigue, elle arrive vraiment à maintenir une tension dramatique. Elle touche à des sujets très délicats, avec beaucoup d’intelligence. Ses personnages sont très fouillés, ils ont une psychologie très intéressante. Et beaucoup de femmes dans la cinquantaine me disent que je leur donne de l’espoir. Elles trouvent que j’ai un bien beau chum! (rires) (NDLR : Son personnage fréquente celui de Frédérick DeGrandpré dans le téléroman). C’est une femme qui, même si elle a vécu des choses difficiles, a beaucoup de ressort. C’est une femme solaire, les gens se retrouvent à travers elle, et ça me fait plaisir. Moi aussi, j’aimerais ressembler à Claire Hamelin!»

François Létourneau et Jean-François Rivard – Meilleur texte: série dramatique – Série noire

Jean-François Rivard : (Concernant les cotes d’écoute de Série noire, dont on a beaucoup parlé) «Moi quand j’écoute une série, je me fous de savoir combien d’autres personnes l’écoutent. Quand j’écoute Breaking Bad, je l’écoute parce que j’aime ça et je me reconnais dans une série. Je fais une série qui me rejoint, moi, le genre de série que j’aurais aimé regarder.»

François Létourneau : «On sent que la série a trouvé son public. Il n’y avait peut-être pas trois millions de personnes, mais c’est beaucoup de monde. Moi, je fais du théâtre, j’ai joué des pièces devant 150 personnes, et j’étais super content. Là, on avait un demi million de personnes. Je capote!»

Jean-François Provençal, au nom des Appendices – Meilleure interprétation : humour – Les Appendices

«C’est notre premier Gémeaux. On ne s’attendait vraiment pas à ça. En général, on est habitués de perdre contre de gros projets télé comme le Bye Bye. Je ne pense pas que la majorité des gens nous connaît. Les Appendices, c’est plus un succès d’industrie, les gens du milieu nous connaissent et nous aiment, mais on a un public moins large que d’autres émissions. On est aussi absurdes et ce n’est pas du contenu qui plait à tout le monde. Mais au fil des années, on a su intégrer des éléments d’humour grand public. Il y en a pour tous les goûts. En fait, je ne sais pas pourquoi on a gagné. C’est sûrement un hasard! (rires)»

Guy A.Lepage – Meilleure émission d’entrevues ou talk-show – Tout le monde en parle

«Je ne trouve pas Tout le monde en parle plus ou moins incontournable qu’il y a 10 ans, mais l’an passé, on a obtenu l’une de nos meilleures moyennes de cotes d’écoute des cinq dernières années, avec 1,1 ou 1,2 million de téléspectateurs et, à l’automne, 1,5. C’était notre dixième année, on commence la 11e. À chaque année, le même décor. Ce sont des gens assis, qui parlent. C’est seulement de la discussion. J’aimerais encore recevoir Stephen Harper, mais les autres ont le droit de ne pas venir. On s’en fout un peu. Je ne vois pas pourquoi on devrait se forcer à inviter quelqu’un qui ne veut pas venir.»

Denis Gagné – Meilleur magazine de services – L’Épicerie

«C’est notre deuxième Gémeaux pour l’émission, et on en avait eu un, il y a quelques années, pour la recherche. On a eu 11 nominations au total pour L’Épicerie, et on avait aussi gagné ce trophée l’an dernier. Nous, on est contents pour l’équipe, et pour le public. Les gens nous regardent, et on voulait aussi être reconnus par l’industrie. Les gens s’intéressent réellement à ce qu’on fait, car on relève du domaine de l’information.»

François Létourneau – Meilleur premier rôle masculin : série dramatique – Série noire

«Ça fait du bien à l’acteur en moi. Moi, je m’écris des rôles, je me choisis, et Jean-François (Rivard, son co-auteur) accepte! (rires) Parfois, on peut se demander si on est le meilleur acteur pour jouer ça. On dirait que ce prix calme un peu mon insécurité. Ça me fait vraiment plaisir. C’est un personnage que j’aime beaucoup jouer. Série noire, c’est presque trois ans de ma vie. On travaille fort, Jean-François et moi, et on prend notre métier au sérieux. On se force pour essayer d’être bons. C’est une belle récompense!»

Martin Matte – Meilleure premier rôle masculin : comédie – Les beaux malaises

«Je suis très, très, très content. Ce prix-là m’a beaucoup touché. J’étais en nomination avec des gens que j’admire, comme Daniel Brière et Martin Petit. De se jouer soi-même, parfois, ça peut paraître banal ou facile, mais je crois que ça ne l’est pas plus qu’un autre rôle. Que ça soit reconnu, ça me rend très, très heureux. Aujourd’hui, on a gagné six Gémeaux avec Les beaux malaises, et ça m’a un peu dépassé.»

Julie LeBreton – Meilleur premier rôle féminin : comédie – Les beaux malaises

«C’est mon premier Gémeaux! J’avais déjà eu plein de nominations, mais je n’avais jamais gagné. Je suis contente… Et c’est plus le fun de gagner, finalement! (rires) C’est plaisant être nominée, mais c’est encore plus plaisant de gagner. Les beaux malaises, c’est vraiment un projet qui fait l’unanimité entre les critiques, le public et nos pairs. C’est rare que les trois se réunissent autour d’une même série. Et moi, je ris en lisant les textes, sur le plateau et quand je le regarde à la télé. C’est agréable d’être dans un projet dont je suis aussi fière!»

Francis Leclerc – Meilleure réalisation : comédie – Les beaux malaises

«Généralement, quand une série marche bien, ça aide. J’ai fait des séries qui ont eu du succès, mais jamais qui ont généré des cotes d’écoute de 2 millions de personnes. On ne s’y attend donc jamais vraiment, même si on savait qu’on avait des chances. J’ai souvent été nominé, sans jamais gagner.»

Paul Doucet, au nom de l’équipe d’Unité 9 – Prix Coup de cœur – Unité 9

«Parmi les 10 émissions pour lesquelles ils pouvaient voter, les gens ont choisi une dramatique. Dans ce nouveau portrait télévisuel, avec la téléréalité, les variétés, les projets participatifs, qu’on choisisse de souligner le travail d’une dramatique, je trouve ça très flatteur. C’est plaisant pour tous les gens qui y travaillent. C’est gratifiant. Unité 9 est une belle série, qu’on aime faire. C’est populaire, et en plus on aime faire partie de ce projet.

Sylvain Archambault au nom de l’équipe de Mensonges – Meilleure série dramatique – Mensonges

«Mensonges est une série qui n’a pas été vue par beaucoup, beaucoup de monde, qui n’a pas été sur de grandes chaînes. On croyait que Série noire l’emporterait ; ils ont eu la réalisation, les textes, tout…. Mais celui-là, ils ne l’ont pas eu! Jamais on n’aurait cru, sur la tendance du vote, que Mensonges gagnerait. Je suis vraiment sous le choc, et je le serai encore pour un bon petit bout! J’ai hâte de partager ça avec toute l’équipe, surtout qu’on tourne la deuxième saison présentement.»

Le tapis rouge du 29e Prix Gémeaux

À LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">


À LIRE AUSSI: