DIVERTISSEMENT

Jean-Marc Vallée tournera l'histoire de l'expédition Franklin

11/09/2014 04:28 EDT | Actualisé 11/09/2014 04:28 EDT
Evan Agostini /Invision/AP
Director Jean-Marc Vallee attends the "Wild" premiere at Roy Thomson Hall during the Toronto International Film Festival on Monday, Sept. 8, 2014, in Toronto. (Photo by Evan Agostini/Invision/AP)

Deux jours après la découverte de l'un des navires de l'expédition Franklin dans le Grand Nord canadien, Jean-Marc Vallée a annoncé qu'il allait porter l'histoire à l'écran.

Le cinéaste québécois, qui était à Toronto cette semaine pour promouvoir son film Wild, avec Reese Witherspoon, avait acheté en 2009 les droits cinématographiques du roman Du bon usage des étoiles de Dominique Fortier, qui s'inspire de l'épopée de l'expédition Franklin.

En entrevue à C'est pas trop tôt, sur ICI Radio-Canada Première, Jean-Marc Vallée a expliqué que la découverte faite cette semaine dans le Grand Nord a donné un important coup de pouce au projet.

« On a fait une première mouture du scénario. Mais vu que je suis très occupé, j'ai approché une boîte américaine, une maison de production américaine, et on veut confier la scénarisation à un Britannique. »

Il faudra attendre plusieurs années avant de voir un éventuel long-métrage prendre l'affiche. Jean-Marc Vallée est présentement à New York où il entame le tournage de Demolition, avec Jake Gyllenhaal, son troisième film américain en trois ans.

L'expédition de John Franklin a quitté l'Angleterre en 1845 avec comme mission de trouver le très stratégique passage du Nord-Ouest. 134 officiers et hommes d'équipage prenaient place dans deux navires, l'Erebus et le Terror. Pris dans les glaces, tous périrent.

Le Titanic de Jean-Marc Vallée?

Le réalisateur a toutefois donné un avant-goût du projet de film en entrevue, ajoutant que la production se ferait en anglais, avec les moyens financiers propres au cinéma américain.

« Une histoire épique, un film d'aventure avec un souci du détail. Une expédition assez incroyable. Un film qui suit l'expédition de Franklin avec un personnage qui raconte ce que c'est, ce qu'ils ont vécu et l'histoire d'amour qu'il y a derrière », explique-t-il.

« Ça va se faire en anglais avec des moyens importants pour recréer les vaisseaux et travailler probablement sur fond vert, et faire aussi des images dans le Grand Nord et recréer l'univers de Lady Jane à Londres. »

INOLTRE SU HUFFPOST

TIFF 2014