BIEN-ÊTRE

Quoi penser des cures de vinaigre?

10/09/2014 05:01 EDT | Actualisé 25/09/2014 10:02 EDT
Maximilian Stock Ltd. via Getty Images

Le « vin aigre » est utilisé depuis des lunes comme moyen de conservation, mais aussi pour assaisonner les plats. Au fil du temps, il s’est même retrouvé au cœur d’une diète populaire. Mais qu’en est-il vraiment?

Tout d’abord, le vinaigre est issu de la fermentation d’un alcool, bien souvent du vin, en acide acétique par le biais de bactéries. Dans le même ordre d’idée que les autres aliments fermentés, les bactéries contribuent ensuite à la digestion, comme c’est le cas du yogourt, du miso et du kombucha. C’est déjà un bienfait à considérer.

Cependant, les adeptes du vinaigre de cidre de pommes le qualifient aussi de bénéfique pour la perte de poids. Ils expliquent le tout par le fait que la pomme contient de la pectine, une fibre soluble contribuant à la réduction des taux de cholestérol et de sucre sanguins. Le son d’avoine par exemple, contient aussi des fibres solubles qui a le même effet. Et puisque les fibres ralentissent le passage des aliments dans les intestins et calment donc la faim plus rapidement et plus longtemps, c’est pourquoi le vinaigre de cidre s’est aussi mérité ce pouvoir de mieux gérer la faim et donc, d’engendrer une perte de poids.

Cela dit, la teneur résiduelle en fibres dans le vinaigre de cidre est pourtant inexistante.

Pas étonnant alors que la documentation scientifique à ce sujet manque à l’appel.

Donc au lieu de vous fier au vinaigre de cidre pour perdre quelques kilos, adoptez plutôt une alimentation riche en fibres (légumineuses, grains entiers, légumes, fruits, noix et graines), buvez beaucoup d’eau et mangez moins vite!

INOLTRE SU HUFFPOST

Le vinaigre blanc, un produit miracle