POLITIQUE

Secrétaire générale de la francophonie: Michaëlle Jean a l'appui de Québec et d'Ottawa

08/09/2014 08:26 EDT | Actualisé 08/09/2014 08:28 EDT
ASSOCIATED PRESS
Canadian former Governor General Michaelle Jean, after receiving the certificate of special UNESCO envoy to Haiti, in Paris, Monday Nov. 8, 2010. (AP Photo/Thibault Camus)

Le Québec et le Canada déploient les grands moyens pour soutenir la candidature de Michaëlle Jean au poste de secrétaire générale de la francophonie. Mme Jean lance d'ailleurs son site Internet aujourd'hui.

L'ambassadeur du Canada à Paris, Lawrence Cannon, consacre tous ses efforts pour mousser la candidature de Mme Jean tout comme deux diplomates canadiens, dont l'ancien ambassadeur à la Francophonie Jacques Bilodeau. Ce dernier travaille avec Mme Jean à titre de conseiller spécial dans le cadre de ses fonctions d'envoyé spécial de l'UNESCO pour Haïti.

Quant au gouvernement québécois, son premier conseiller aux affaires publiques, Louis Hamann, s'occupe des communications de la campagne de Mme Jean à temps plein.

Québec a également financé le tournage de courtes vidéos promotionnelles qui seront disponibles sur le site Internet de la campagne de Mme Jean. L'équipe de la candidate canadienne sera très actives à New York lors de l'Assemblée générale de l'ONU à compter du 21 septembre prochain. Elle pourra tenter de convaincre plusieurs chefs d'État et de gouvernement, notamment de pays africains, qui seront réunis à New York.

Outre les vidéos, le site Internet de Mme Jean contiendra une déclaration élaborant sa vision de la Francophonie.

Quant aux coûts de la campagne pour les contribuables canadiens, le ministère des Affaires étrangères se dit incapable le préciser.

L'élection du successeur d'Abou Diouf sera connu à la fin novembre lors du XVe Congrès de la Francophonie, les 28 et 29 novembre prochain, à Dakar, au Sénégal.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

12 expressions de la francophonie