DIVERTISSEMENT

Dès mardi : Radio X devient Radio 9 (PHOTOS)

08/09/2014 08:12 EDT | Actualisé 08/09/2014 08:12 EDT
Patrick Lamarche Radio 9

Terminé Radio X, place à Radio 9. RNC Media a dévoilé lundi la nouvelle orientation de sa fréquence 91,9, qui se positionne désormais comme un forum d’échanges, de débats et d’opinions, qu’on pourra écouter, et auquel on pourra aussi participer, à compter de ce mardi, 5h30.

S’appuyant sur le slogan «Parce que vous avez votre mot à dire», Radio 9 veut tendre son micro aux citoyens comme aucune autre tribune radiophonique parlée ne le fait présentement. On misera grandement sur les réseaux sociaux et les lignes ouvertes pour prendre le pouls de la population sur les enjeux importants de l’actualité, mais aussi sur des sujets qui passent souvent sous le radar, plus près du train-train journalier de monsieur et madame tout le monde. Des segments distincts, aux titres amusants, comme «C’est quoi votre nouvelle ?» ou «Les cônes oranges», pour traiter d’actualité et de circulation, le matin, «La joute», pour annoncer des débats sur l’heure du midi, et «La taverne», «Le Quiz des Fern» (une référence aux Boys) ou «L’estrade populaire», lorsqu’on jasera sport, seront insérés dans les diverses émissions pour inviter hommes et femmes de tous les âges à discuter sur les ondes. Des personnalités connues de tous les horizons viendront aussi apporter leur grain de sel, pour donner accès à une vaste pluralité des points de vue.

«On sera différents du 98,5 FM, qui est une grande radio d’information, a indiqué Raynald Brière, président et chef de la direction de RNC Media, lors d’un dîner de presse. Eux, leur grand thème, c’est l’actualité. Nous, on veut plutôt interagir et faire du commentaire. Les gens veulent participer de plus en plus, on le voit, sur les réseaux sociaux. On veut être près des préoccupations des gens. Il est temps qu’on replace la radio dans le vrai monde, qu’on élimine le mépris, qu’on donne la parole à la population.»

La nouvelle station sera officiellement lancée mardi, le 9 septembre (le 9 du 9, pour Radio 9). Pourquoi le 9 ? Pour tabler sur un symbole unique, différent, original, qui ne ressemble pas aux logos des chaînes concurrentes et qui s’identifie rapidement, mais aussi pour adresser un clin d’œil à un gagnant de chez nous, un célèbre joueur du Canadien de Montréal, un certain Maurice Richard, qui patinait avec le numéro 9 au dos de son chandail.

«Maurice Richard était un homme rassembleur, qui représentait la force et le courage, a souligné Raynald Brière. C’est le genre de radio qu’on veut faire.»

Programmation

Le ton de Radio 9 penchera-t-il davantage à droite, comme c’était le cas de Radio X, ou à gauche? La réponse de Raynald Brière à cette question ne se fait pas attendre. «Je n’en ai rien à cirer, de la droite, de la gauche. L’important, c’est d’offrir une diversité de points de vue.» Le mandat est donc clair, on ne s’accole aucune étiquette en partant.

Louis Lemieux lancera les matinées, entre 5h30 et 10h, avec Lemieux, c’est le matin. L’ancien timonier de RDI Matin Week-End sera entouré de Louis-Philippe Guy aux bulletins de nouvelles, Stéphanie Drolet aux arts et spectacles et Marie-Noëlle Gagnon, qui gérera les réseaux sociaux. Parmi les collaborateurs ponctuels de Louis Lemieux, notons Mia Manocchio (justice), Richard Décarie (politique), François Lambert (entreprenariat), Jean-Charles Lajoie (sports), ainsi que des voix renommées qui piqueront la curiosité, comme Jean-Luc Mongrain (le mardi), Fabienne Larouche (le mercredi) et Christian Dufour (le jeudi).

De 10h à 13h, on suivra Tête de Proulx avec, à son bord, l’animatrice Caroline Proulx, qui mènera des entrevues avec des acteurs de l’actualité brûlante. Deux fois par heure, Caroline Proulx sollicitera l’avis des auditeurs. Martin Pelletier se joindra à elle sur le coup de midi pour modérer des face-à-face animés entre deux intervenants aux idées opposées.

Dominic Maurais prendra le relais à 13h, à la barre de Maurais Live, où il livrera sa vision personnelle de ce qui fait jaser la ville, avec son co-animateur Jean-Christophe Ouellet.

Richard Martineau, Denise Bombardier, Gilles Duceppe, Jean-Jacques Samson, Lise Ravary et Jacques Brassard commenteront régulièrement à leurs côtés.

On dédie les fins d’après-midis aux sports, avec Jean-Charles Lajoie, du sport et rien d’autre, de 15h à 19h. Auprès de Jean-Charles Lajoie s’exprimeront notamment les chroniqueurs Réjean Tremblay et Yvon Pedneault, le journaliste Stéphane Gonzales et le webmestre Marc Danis. De temps à autre, Rodger Brulotte, Jean Perron, Kim St-Pierre, Mathieu Darche, Gabriel Grégoire, et des passionnés comme Claude Legault, Patrice Robitaille et Marcel Sabourin viendront jouer les gérants d’estrades et s’engueuler… gentiment.

«Avoir son mot à dire, ce ne sera pas qu’une signature, mais un élément important de notre ADN, a complété Yves Bombardier, vice-président, programmation et information de RNC Media et directeur général de Radio 9. On donnera beaucoup de possibilités aux auditeurs pour nous contacter. On est convaincus qu’il y a de la place, à Montréal, pour une station parlée engagée, qui affirme, prend position et laisse dire les choses.»

«À la radio, en général, on ne parle pas beaucoup de ce qui touche vraiment le quotidien des gens. On ne leur demande pas leur avis. Si on le leur demandait, on serait peut-être surpris. Notre actualité du jour ne sera pas dictée par les gros titres et les manchettes», a poursuivi Yves Bombardier.

Les soirées seront vouées à faire réentendre les meilleurs moments de la journée. Le week-end, on propulsera une programmation essentiellement rock. Jean-François Paquet sera aux commandes du Garage, entre 10h et 18h, pour dire un mot entre les chansons.

Fin de Radio X

Réglons maintenant le cas de Radio X. Les bonzes de RNC n’ont pas voulu s’étendre sur les raisons qui ont motivé le choix d’abandonner l’appellation, mais ont laissé entendre que les parts de marché de 4% récoltées par l’antenne depuis deux ans étaient nettement insuffisantes pour rentabiliser la marque. Ils ont du même coup reconnu avoir commis «quelques erreurs» dans la mise en marché de la bannière à Montréal. Si Radio X a trouvé sa niche à Québec et au Saguenay en évoluant avec le temps et les courants, il semble que les Montréalais associent encore le nom au style agressif des beaux jours de Jeff Fillion, ce qui en a probablement rebuté plusieurs à tendre l’oreille.

«On aurait pu être plus agressifs dans la mise en marché et pour défendre la marque, a concédé en substance Raynald Brière. On a fait des erreurs en ondes. Mais ma lecture à moi, c’est qu’ici, on a encore l’image de CHOI à ses débuts, du Jeff Fillion d’il y a 10 ans. Cette perception est restée, et c’est difficile à défaire. Pourtant, à Québec, on a grandi avec la marque, on a évolué.»

«Une fois qu’on a fait le constat, ne rien faire n’était pas une solution, a ajouté Monsieur Brière. Il n’a jamais été question d’abdiquer. Au bout de deux ans, ce n’est pas un constat d’échec. Il y a de la place pour une nouvelle station parlée à Montréal.»

Public-cible

Radio 9 visera sensiblement le même public que rejoignait Radio X, c’est-à-dire les 25-54 ans.

«Notre objectif, c’est de croître graduellement, à la vitesse que les auditeurs voudront bien emprunter, a précisé Raynald Brière. On va être patients. C’est un marché dur, compétitif, mais extraordinaire, parce qu’il y a un grand potentiel.»

Chez RNC Media, on est conscient que l’auditoire à gruger est celui du 98,5 FM, et particulièrement les 40% de lèves-tôt qui écoutent Paul Arcand le matin. «Quand on va à la pêche, on essaie d’aller dans le grand lac!», a ricané Raynald Brière.

Au Canada, 1150 stations grésillent sur les ondes radiophoniques. À Montréal, Radio 9 est la troisième plateforme à plancher sur un contenu parlé, avec le 98,5 FM et ICI Radio-Canada Première. À Québec, le genre se décline à CHOI Radio X et au FM93.

C’est le 16 novembre dernier que RNC Media, propriétaire de 16 stations de radio québécoises (et cinq stations de télévision) a demandé sa licence au CRTC pour modifier le format du 91,9. Le feu vert a été accordé en avril.

INOLTRE SU HUFFPOST

Radio X devient Radio 9